Une disparition, celle de Lou Ottens, à l’âge de 94 ans. Le nom de ce Néerlandais n’est guère connu, il a pourtant rendu un fier service aux amateurs de musique en inventant en 1963 la K7 audio et le lecteur correspondant…
Ottens était responsable du développement audio pour l’entreprise Philips…Son invention devint rapidement un nouveau standard d’enregistrement et de diffusion de musique.
Sa dimension réduite-Ottens voulait un support qu’on puisse glisser dans une poche- fut plus tard un vecteur du succès du Walkman développé des 1979 par Sony. Et ce sont aussi les K7 qui servirent, au début, de support de stockage pour les premiers ordinateurs personnels…
Ottens participa également à la conception du CD, lequel allait concurrencer et supplanter la K7.
Celle-ci opère cependant ces dernières années une intéressante remontée…
Et si la K7 inventée il y a 58 ans par Lou Orens fut une bénédiction pour les amateurs de musique, c’est notamment parce qu’elle permettait assez facilement de se constituer une « cassettothèque » personnelle en enregistrant des morceaux à la radio ou en copiant directement des vinyles…
La version 1.0 du piratage, qui fut notamment prônée par le groupe Bow Wow Wow, auteur d’un single proposé sur K7 uniquement, qui encourageait la copie personnelle.
Une provocation orchestrée par le malin manager du jeune groupe anglais, efficace pour faire connaître celui-ci du public, mais qui fut nettement moins appréciée par les responsables du label EMI, qui rompirent le contrat du jeune groupe…
Autre aspect important de la K7 audio pour l’univers musical: ce nouveau support permettait à de jeunes groupes de promouvoir leur musique rapidement et sans grands frais d’enregistrement et sans contrat avec un label…