A suivre – The Mysterines

Posted: 22nd août 2019 by leo in Non classé

Reading/Leeds: une occasion pour de jeunes groupes de se faire connaître. Un exemple: The Mysterines, un trio originaire de Liverpool, une fille et deux garçons pour une formule basique guitare-basse-batterie. Au chant, Lia Metcalf, une boule d’énergie qui semble une digne héritière pour des pionnières du Rock au féminin que furent Suzi Quatro ou les Runaways. Une présence vocale soutenue par un redoutable duo basse-batterie.
Côté références, le trio evoque The Strokes ou Nirvana.
Un premier single est sorti en 2018, « Hormone ». Le titre figure sur le premier épisode du groupe, « Take Control ». A suivre…

Nouveau single pour les Jacuzzi Boys, et une actualité bien remplie pour le groupe de Miami: au cours de leur actuelle tournée US, ils ont l’occasion d’ouvrir à plusieurs reprises pour The Raconteurs. Belle exposition. Et en septembre, ils seront en Europe pour un mois complet de concerts, en ouverture notamment de Thee Oh Sees.
Il y a une bonne dizaine d’années que les Jacuzzi Boys proposent leur son nourri de Garage 60’s. La filiation avec les groupes de cette période est incontestable, et le nouveau single est une sorte de clin d’oeil au delà des années aux Kingsmen…Autre particularité du trio, une bonne dose de dérision, un peu à la manière des Ramones…
Né en 2007, le trio  -Gabriel Alcala, chant et guitare, Danny Gonzalez, basse, et Diegi Monasterios, batterie, une formule basique-  a rapidement imposé son style nerveux et désinvolte, grâce notamment à un petit coup de pouce d’Iggy Pop. A ce jour, quatre albums sont sortis, dont deux sur un label associé à Sub Pop. Le dernier, c’était en 2016. La sortie ces derniers mois de plusieurs singles laisse penser qu’un successeur est en route..

 

 

Woodstock ’69 – A revivre sur WXPN…

Posted: 16th août 2019 by leo in Non classé

Woodstock 1969, comme si vous viviez le festival en direct à la radio: une station américaine, WXPN, chamboulé ses programmes pour y inclure, jusque dimanche, « en direct » toutes les prestations du festival. Ça commence avec Richie Havens, ça se terminera dimanche avec Jimi Hendrix. Entre les deux, des grands noms, et d’autre groupes moins connus, comme Quill ou Sweetwater. Plus des archives sonores de l’ambiance du festival. Une véritable reconstitution de l’événement…
Retour en arrière de 50 ans…toutes les infos, le timing, et le lien vers le streaming de WXPN par ici:

https://www.xpn.org/…/the-50th-anniversary-broadcast-of-woo…#

Keane – Retour et maturité…

Posted: 11th août 2019 by leo in Non classé

Nouveau single pour Keane, le second extrait d’un album à venir, « Cause & Effects ». Un retour surprenant pour le groupe anglais, dont le parcours était mis en veilleuse depuis le début de cette décennie: le nouveau disque arrivera 7 ans après le précédent, « Strangeland »…Et en 2017, Tom Chaplin avait déclaré être « trop vieux » pour que soit envisagé un retour de Keane. Et pourtant… A l’origine de ce retour, une rencontre entre Chaplin et Tim Rice Oxley. Ils s’étaient au fil du temps un peu perdus de vue. Lors de cette rencontre, entre deux musiciens qui avaient connu pas mal de problèmes personnels au cours des années précédents, est née l’idée de donner vie à des textes de Rice avait écrit en puisant dans son expérience de vie. La « reformation » du tandem Chaplin-Rice a entraîné alors la reformation du groupe, un Keane moins juvénile, moins insouciant, plus adulte. Sortie de « Cause & Effect » le 20 septembre…

A suivre – Girl Ray

Posted: 7th août 2019 by leo in A suivre...

Dans la catégorie « à suivre »: Girl Ray est un jeune projet 100% féminin né dans le nord de Londres en 2017. Trois filles, encore étudiantes, qui se sont fait remarquer par quelques premières créations séduisantes: un son léger, dont les références allaient du côté de l’indie de la génération C86, du Folk, de la Psyche, mais aussi du côté du songwriting des 70s, avec comme référence assumée Todd Rundgren. Un premier album est sorti en 2018 chez Moshi Moshi…

Un second s’annonce pour novembre prochain. Produit par Art Workman (Metronomy, Christine & The Queens,…), il s’annonce plus orienté vers une Pop légère et synthétique. Les claviers prennent le pas sur les guitares. Suivra une tournée en première partie de Metronomy…Un premier single annonce ce second album: sa richesse en harmonies éveille incontestablement l’intérêt…

Un moment de live, avec un petit parfum de Woodstock…Ça se passe au Newport Folk Festival. Sur scène, Robin Pecknold (Fleet Foxes) est rejoint par James Mercer et Eric Johnson pour une reprise d’un morceau d’anthologie de Crosby, Stills, Nash & Young, « Suite: Judy Blue Eyes ». Un titre, ou plutôt un mix de plusieurs morceaux, écrit par Stephen Stills au sujet de la difficile fin de sa relation avec Judy Collins…
Judy Collins, présente au festival de Newport, rejoint Pecknold et les autres pour la dernière partie de la chanson…Et reste en compagnie de Pecknold pour une reprise en duo des Byrds…

 

Semisonic – La fin de 18 ans de silence…

Posted: 30th juillet 2019 by leo in 90s, Rayon "frais"

Mais pourquoi donc le groupe Semisonic a-t’il cessé ses activités? La question est longtemps restée sans réponse, tout comme celle qui concernait un éventuel retour du groupe. Aujourd’hui, cette seconde question trouve une réponse: les membres du groupe se sont retrouvés en studio, et un nouvel album s’annonce. Et Dan Wilson explique que pendant longtemps, il n’est pas arrivé à écrire de nouveaux titres pour le groupe. C’est à travers son activité de songwriter pour d’autres artistes qu’il est arrivé à concevoir de nouveaux morceaux pour son propre groupe, de manière assez fortuite. Engagé récemment dans un projet de collaboration -avorté-  pour un album de Liam Gallagher, il s’est aperçu que ce qu’il écrivait correspondait à Semisonic…

C’est en 1995 à Minneapolis, aux Usa, que s’est assemblé ce trio, réunissant Dan Wilson (chant, guitare), John Munson (basse, claviers) et Jacob Slichter (batterie, claviers). Semisonic n’a publié que 3 albums. Le premier en 1996 n’a connu qu’un modeste succès, mais le suivant, en 98, les a propulsé sur le devant de la scène. Il entre dans le top 50 américain, et le single « Secret Smile » est un tube américain avant de traverser l’Atlantique en 99. Il entre dans le top 15 Uk. L’autre single extrait de l’album, « Closing Time », connaît la même bonne fortune. Semisonic propose une pop légère et efficace. Et ses morceaux sont repris dans des épisodes de nombreuses séries (Friends, Melrose Place, Dawson, Charmed, les Simpsons, Daria,…) ce qui est un net accélérateur de notoriété…Nombreux sont les groupes des 90s qui ont expérimenté cet effet. On peut alors imaginer le groupe lancé sur une voie triomphale. Et pourtant, le 3ème album, en 2001, marque le pas aux Usa, tout en restant un succès. Ce Lp sera le dernier du groupe, qui suspend son parcours, même si Wilson n’exclut pas de sortir de nouveaux titres « plus loin dans le futur ». En attendant les trois hommes font leur chemin séparément. Slichter a écrit un livre sur la vie de musicien, « So You Want To Be A R’n’R Star » en 2004. Munson fait partie d’un trio de jazz. Et Wilson est clairement celui qui s’en tire le mieux: il a multiplié les collaborations en tant que songwriter et producteur. Et c’est sa collaboration avec Adele sur l’album « 21 » en 2012 qui lui a valu de refaire surface de belle manière dans l’actualité musicale: il a écrit et produit 3 titres de l’album. Dont « Someone Like You ». Il écrit aussi des titres pour Weezer, Nada Surf, Taylor Swift, Pink, John Legend. Et outre ces collaborations plus ou moins importantes, il a également sorti quelques albums en solo… Le site web du groupe était resté ouvert, signalant, très épisodiquement, les activités des trois membres du groupe. Une discrétion qui laissait plutôt penser à une disparition définitive du groupe, même s’il n’était pas question de conflits entre les musiciens: en 2017, ils s’étaient retrouvés le temps de quelques concerts. Et, finalement, non: le site s’est réactivé, et Wilson a signalé que le trio s’était retrouvé en studio à Los Angeles (où vit aujourd’hui Dan Wilson) et qu’un nouvel album s’annonce. Le quatrième album studio, 18 ans après « All About Chemistry »…

A suivre – Working Men’s Club

Posted: 29th juillet 2019 by leo in Non classé

Les nouveaux jeunes gens en colère du Royaume-Uni: aux Shame, Life, Cabbage,…viennent s’ajouter les Working Men’s Club. Un groupe de très jeunes -moins de 20 ans- musiciens originaires de l’Angleterre profonde, qui chroniquent le monde qui les entoure avec un son très rugueux. Côté influences, on est clairement du côté des sonorités postpunk apparues lors du passage des 70s aux 80s, avec des gens comme Monochrome Set, Pop Group, Gang Of Four, le Human League des débuts…
Working Men’s Club a eu l’occasion de se produire en première partie de Wedding Present et de Brian Jonestown Massacre. Les jeunes Anglais se sont fait remarquer avec le single « Bad Blood » il y a quelques mois. Depuis lors, ils ont signé avec Heavenly Recordings qui sort leur nouveau single « Teeth ». Cet été, ils vont tourner avec Bodega…
Un groupe « à suivre »…

 

A suivre – The Goa Express

Posted: 27th juillet 2019 by leo in A suivre...

L’intérêt de laisser ses oreilles traîner à droite et à gauche: on entend beaucoup des choses assez insignifiantes, mais on se donne la chance de tomber parfois sur des perles peu connues. Exemple avec ce single, « The Day », signé par un jeune groupe britannique, The Goa Express: belle présence vocale, guitares incisives, batterie impatiente, claviers aux accents évoquant la Psyche des 60s, le son Garage… Un titre tendu mais positif, un peu plus de 2 minutes de plaisir… Alors on se renseigne un peu sur le groupe, et on découvre qu’ils ont en 2018 un premier ep tout à fait réussi, déjà. Donc, groupe « à suivre ». The Goa Express réunit cinq très jeunes Anglais, originaires de Burnley, dans le nord du pays, installés à Manchester. Dernière petite info: pour l’enregistrement de « The Day », ils ont pu compter sur un coup de main de Nathan Saoudi, le claviériste de Fat White Family…

 

Tool – Le cinquième album, enfin…

Posted: 23rd juillet 2019 by leo in Non classé

Il arrive, fin août, le 5ème album de Tool, 13 ans après son prédécesseur. Un album dont la sortie a longtemps alimenté les rumeurs. Cette fois c’est la bonne, le groupe vient de publier un trailer. De nouveaux titres avaient été présenté sur scène ces derniers mois. Dont « Invincible ».
Créé en 1990, le groupe californien à au cours de cette décennie impose son style particulier, mêlant une puissance héritée du Heavy à des ambiances sophistiquées relevant du Progrock. Le tout « emballé  » dans un univers graphique et artistique foisonnant.