Le sans faute de The Orielles continue: après deux albums remarquables et remarqués, le groupe de Halifax se montre brillant dans sa manière de réagir à la situation créée par la pandémie…
En février 2020 sortait « Disco Volador ». Une confirmation après l’intérêt suscité en 2018 par « Silver Dollar Moment ». Mieux: le groupe britannique enrichissait sa couleur musicale avec une place plus large laissée aux claviers et de nouvelles sonorités teintées de jazz et de funk…
Un bémol: ce n’était pas le bon moment pour sortir un nouvel album. Pas possible de lui donner un prolongement sur scène…Frustrant pour les musiciens.
Ils ont réagi de manière inventive, désireux de faire autre chose que les (désormais) classiques prestations en streaming. Ils ont imaginé, et réalisé, un film donnant une vie nouvelle à leurs morceaux, devenus bande originale d’une création cinématographique.
Et en attendant la sortie de ce film, ils proposent le 26 mars un nouvel album, « La Vita Olistica », cette b.o., avec de nouvelles versions de titres de « Disco Volador » et quelques inédits. Du beau travail…