Abécédaire rétrospectif de 2019. Lettre F comme Fontaines DC. Les Dublinois étaient avec « Chequeless Reckless » une des plus belles promesses de 2018. Promesses tenues avec un premier album qui est une réussite largement saluée. Grian Chatten et ses complices ont imposé la personnalité de Fontaines DC…Une année magnifique pour le groupe, illustrée par les images du récent clip pour « Liberty Belle »…
Autre premier album réussi, celui de FEET. Le groupe de Coventry avait sorti le percutant « Petty Thieving » en 2017 et apparaissait comme un de ces groupes neopunks britanniques qui ont surgi ces derniers mois. Après une éclipse, le temps de terminer leurs études, ils sont revenus et démontrant que leur registre était clairement plus large. Avec une belle dose de second degré, ils se positionnent plutôt comme des chroniqueurs à la manière des Kinks, Blur et autres Pulp…
Une éclipse de 4 ans, et puis un retour « massif » pour Foals: deux albums au menu de cette année. Une manière de proposer deux productions cohérentes, l’une plutôt légère, en mars, la seconde, en octobre, plus tendue…
Autre retour: celui des Futureheads. Ils avaient refermé leur parcours en 2015, après deux albums au succès mitigé. Retour surprise cette année avec un retour du groupe à son registre des débuts, mélange d’énergie et d’harmonie vocales…
Les Flaming Lips enfin, et leur faculté de surprendre. Au programme de l’année écoulée, ils nous ont proposé un brillant concept album, à la manière de ce qui se faisait dans les 70s, un disque avec comme fil rouge les intros parlées assurées par Mick Jones. Nouveau changement de registre pour 2020: ils se sont associés avec les filles de Deap Vally pour ce qui sera un cocktail étonnant…