C’était il y a pile 20 ans: la sortie de « The Battle Of Los Angeles », troisième album de Rage Against The Machine. Un an plus tard, le groupe déposait les armes. Zach de la Roca s’en allait vers des projets solos jamais vraiment aboutis, ses trois confrères poursuivaient avec Audioslave, puis, plus récemment, Prophets Of Rage…
Rage Against allait réapparaître quelques fois, ponctuellement, en live. La dernière fois, c’était en 2011.
Et aujourd’hui, voici que le groupe annonce plusieurs concerts pour 2020. Dont Coachella. Peut-être le fait que 2020 soit une année électorale, avec en lice, candidat sérieux pour un second mandat, Trump, a-t-il joué: l’occasion est belle pour le groupe et son fougueux vocaliste de rappeler ses engagements politiques et sa vision d’une autre Amérique..