A suivre – Gerry Cinnamon

Posted: 13th octobre 2019 by leo in A suivre..., Rayon "frais"

Nouveau single pour un artiste atypique, l’Ecossais Gerry Cinnamon. Un « cas ». Cinnamon trace son chemin en dehors des sentiers battus: il veut se démarquer de ce que l’univers musical a d’artificiel et revenir à une vision plus vraie de celui-ci.
Ce qui l’amène à faire des choix qui le mettent en marge. Ainsi, travaillant sans label, il a financé son premier album, en 2017, via Pledge.
Et sans guère de couverture médiatique, il réussit petit à petit à imposer son style, sur les scenes, et grâce au bouche-à-oreille et aux réseaux sociaux. Sans pour autant y être fort actif. Ceux qui l’ont découverts se chargent d’en parler avec enthousiasme. Et ça fonctionne. Au départ, c’est sur la scène écossaise que le natif des environs de Glasgow s’est imposé, au fil des années.
Et son impact s’est élargi. L’été dernier, il s’est fait remarquer à Glastonbury. Il va maintenant entamer une tournée dans l’ensemble du Royaume Uni. Les concerts sont sold out. Par la suite, il assurera la première partie de la tournée australienne de Liam Gallagher. Entre les deux musiciens, le courant passe bien…
Oasis est d’ailleurs où je des références de Cinnamon, avec Dylan. On pense aussi aux Proclaimers. En commun avec ceux-ci, Cinnamon à, notamment, un accent écossais prononcé et assumé. On peut aussi penser au Donovan des débuts…Gerry Cinnamon, c’est la simplicité: des textes forts, une guitare acoustique seul sur scène avec un batteur en arrière plan pour ponctuer le propos.
Cinnamon (Gérard Crosbie, dans le civil, Cinnamon est un pseudo qui était le nom d’un groupe dont il a fait partie) n’est pas un « beginner »: il vient d’avoir 34 ans. Mais c’est un outsider atypique dont on n’a pas fini de parler…