Damon Albarn est décidément un homme actif. Albarn, c’est Blur, bien sûr. Un groupe qui repointe de temps en temps le bout de son nez.
Mais c’est aussi toute une série de projets. Variés et intéressants. Gorillaz (deux albums en un peu plus de douze mois, des collaborations étonnantes),le « supergroupe » The Good, The Bad & The Queen, un album solo, des musiques de films, et Africa Express.
Un projet dont il est un moteur essentiel. Et dont le but est de mettre en valeur des musiciens du continent africain…C’est avec ce projet, et un nouvel album, qu’on le retrouve cette fois dans l’actualité musicale. Lui, et les artistes qu’il contribue à faire connaître…Par exemple sur le nouveau single d’Africa Express, « Johannesburg »…
Damon Albarn a de belle manière, au fil des années, démontré qu’il pouvait y avoir une vie après le phénomène Britpop et le succès de Blur.
Autre personnage qui a connu les belles heures de l’époque Britpop: Jarvis Cocker. C’était avec Pulp, un groupe lui aussi ponctuellement ressuscité. La dernière fois, c’était en 2013. 
Surtout, Cocker, comme Albarn, a fait preuve d’une belle faculté de se renouveler, et de ne pas rester englué dans un glorieux passé. Lui aussi a multiplié les projets les plus divers, et les collaborations…
Dernier avatar en date: Jarv Is, un nouveau projet pour lequel il est entouré de musiciens dont il a coutume de s’entourer sur scène. 
Un single vient de sortir, à mille lieues de Pulp: « Must I Evolve? », un long et brillant morceau en forme de réflexion sur notre évolution. Un début en demi-teinte, suivi d’une montée en puissance progressive. Belle réalisation…