« Twist It, Shake It, Rock’n Roll »: c’était le titre, un peu décalé, d’un single de Trudy & The Romance que nous découvrions fin 2017. Un nom tout aussi décalé, pour ce trio de Liverpool né en 2014. Au centre du projet, la voix très particulière du chanteur-guitariste Olivier Taylor. Une voix mise au service d’une relecture originale d’un son hérité de la fin des 50s, l’époque du Doo Wop, des chansons pop romantiques, et d’une jeunesse qui se découvrait. Le terreau sur lequel sont apparus les Beatles. Avec Trudy & The Romance, on part du même terreau, mais on l’envisage avec recul, avec dérision…On n’est plus en 1958, le Garage et le Punk sont passés par là. Et le groupe, pour se définir, parle de « mutant 50’s pop ».
Les jeunes Britanniques passent maintenant à l’étape de l’album: il arrive en mai. Et est annoncé par un premier single…