The Auteurs – En marge de la Britpop…

Posted: 13th février 2019 by leo in 90s

Début des 90s: le mouvement Britpop se met en place. Une réaction à la période House, et à la percée de la vague US du Grunge: il s’agit d’en revenir à un Rock anglais plus classique, mené par les guitares, trouvant son inspiration du côté des 60s (Kinks,…), du Glam des 70s (Bowie,…), de l’épisode Punk, et de ses avatars comme le revival Mod du Jam de Paul Weller, remettant la mélodie au centre de l’écriture…                  Certains des acteurs de ce mouvement sont toujours bien présents: les frères Gallagher, séparés, Suede, par intermittence, Blur et sa faculté d’évoluer… Mais un des groupes les plus brillants de cet épisode a depuis longtemps disparu: The Auteurs. Un groupe qui a vécu un parcours un peu en marge, frôlant le succès avant de disparaître avec la fin de la décennie.
The Auteurs, c’est surtout un homme, Luke Haines. Au caractère manifestement assez entier. Difficile, même, volontiers sarcastique… Ce qui pourrait expliquer le parcours erratique du groupe. Après avoir fait partie d’un groupe lié à la « génération C86 », The Servants, il crée en 1990 The Auteurs, avec sa compagne, bassiste, un batteur et un violoncelliste. Au fil de ses prestations live, le groupe éveille l’intérêt de la presse. Et d’un label: un premier single, « Showgirl », sort en décembre 1992. Suivi d’un brillant premier album, « New Wave », en février 93. Avant le premier album de Suede, et avant le « Modern Life » de Blur. Ce qui fait déclarer à Haines que The Auteurs est le groupe qui a lancé le mouvement. Déclaration paradoxale, quand on sait comment le même Haynes va par la suite refuser l’étiquette « Brit Pop »…
Toujours est il que les Auteurs semblent bien lancés: en 1994 sort un nouvel album, et les singles qui l’accompagnent entrent dans le chart anglais. Le groupe tourne intensivement, aux USA, en Europe…Jusqu’à ce que Haines se blesse aux jambes, dans des conditions controversées. Fin de la tournée européenne, et immobilisation prolongée du leader: Haines consacre l’année 1995 à l’écriture d’un nouvel album. Mais la machine est enrayée. Et Haines ne semble guère désireux de la relancer. Il met en place un projet parallèle, Baader Meinhof (un nom inspiré par le célèbre groupe révolutionnaire allemand…), se consacre à une relecture électro du répertoire des Auteurs, et prend plus nettement ses distances avec la Brit Pop. Un quatrième album en 1999 sera le dernier acte d’un parcours qui n’en finissait pas de finir…

L’après Auteurs de Haines se déclinera essentiellement en solo, mis à part le projet Black Box Recorder (avec John Moore de The Jesus & Marychain). Son dernier album en date est sorti en 2018. Le quinzième. Et en 2009 il a écrit un livre dans lequel il évoque le parcours des Auteurs, et la période Britpop…