Un automne placé sous le signe des retrouvailles…Sleeper, The Specials, Cake sont de retour. Et Piroshka permet de retrouver, associés au sein de ce nouveau projet, des membres de Lush, d’Elastica et de Modern English…Sleeper avait effectué, au cours des 90’s, un parcours marquant mais bref. De 1993 à 1997. Avant de se séparer. Louis Wener, chanteuse et figure de proue du groupe, s’était tournée vers la littérature. Vingt ans plus tard, le groupe se reforme pour monter sur scène. Et se dit qu’il a encore des choses à montrer: le groupe passe une partie de 2018 en studio, et début décembre un single annonce l’album. Miki Berenyi et Justin Welsh furent aussi des figures marquantes des 90’s, la première comme chanteuse du groupe Lush, le second comme batteur d’Elastica. Avec un ex membre de Moose, et un autre de Modern English, ils ont lancé cette année un nouveau projet, Piroshka. Résultat: un réjouissant premier single. Et un album en vue. 

Retour également pour les Specials. Le groupe n’a jamais cessé ses activités, mais la formule qui a annoncé en fin d’année un album pour 2019 est particulière: pour la première fois depuis 1980 Terry Hall participe à l’enregistrement d’un album aux côtés de Panter et Golding. Pas de Jerry Dammers, par contre, en désaccord avec ses ex collègues, ni de Stapple, victime d’ennuis de santé. Autre particularité de l’album à venir: pour la première fois depuis 1998, il s’agira de compositions originales. 

Autre revenant sur disque: Cake, qui n’avait plus rien sorti depuis 2011, se contentant d’enchaîner les concerts. John McCrea a annoncé qu’au cours des prochains mois, des singles se succéderont avant d’être rassemblés sur un album. Premier échantillon: « Sinking Ship ». Et un agréable constat: McCrea n’a rien perdu de sa forte personnalité musicale et de son écriture acérée. Et Cake reste un groupe politiquement engagé…

Retour annoncé et attendu: celui de Cure. Robert Smith et ses comparses ont repris le chemin des studios. Mais rien n;a encore filtré de ce nouveau disque en cours d’élaboration. L’album des Smashing Pumpkins est enfin sorti, en novembre, après un très long teasing. Weezer et Toy ont partagé de nouveaux extraits de leurs albums à venir. Ce devraient être deux des belles réalisations de 2019. Vampire Weekend aussi devrait faire l’actualité cette année. On a longtemps attendu, on va enfin entendre…

Enfin, la dernière partie de l’année a été marquée par la sortie de deux surprenantes reprises, et par le décès de deux personnalités majeures de l’histoire rock. Les reprises: Johnny Marr et Matt Johnson ont proposé la version single d’un classique de Lovin’ Spoonful, « Summer In The City », qu’ils avaient interprétés ensemble sur scène, et Morrissey a sorti une reprise d’un titre des Pretenders. Et annoncé un album entier de reprises pour les mois qui viennent. Reprises de nature différente: il s’agira de morceaux peu connus de l’univers folk.

Les décès, enfin. Celui de Marty Balin, le fondateur du Jefferson Airplane. Il était âgé de 76 ans. Et celui du beaucoup plus jeune Pete Shelley, acteur incontournable de la scène punk et de la vague post Punk, avec les Buzzcocks ou en solo. Il était âgé de 63 ans.