Pour débuter le mois d’avril, l’annonce d’un retour qui fait plaisir, celui des Bees. The Bees étaient silencieux depuis 2010. Aventure terminée définitivement? Oui et non. Ce sont deux piliers du groupe, Fletcher et Parkin qui relancent le projet, en lui donnant un nouveau nom, 77:78. Nouveau nom, mais mêmes ingrédients: coolitude, kitsch, sens de la mélodie. « Love Said » annonce un album pour juillet. Retour confirmé pour Belly: un titre nouveau sort, annonciateur de l’album à venir. 

Le nouvel album de Manic Street Preachers arrive enfin, quatre ans après son prédécesseur. Un album fort, qui rencontre un bel accueil. Des douze titres, six sortent en single. Dont le très beau « Liverpool Revisited » qui précède l’album d’une semaine. Autre beau disque sorti en avril: le nouvel album de King Tuff, alias Kyle Thomas. Un disque léger, aux accents psychés, pour lequel l’Américain a pu compter sur des collaborateurs comme Kevin Morby, Ty Segall ou Mikal Cronin. 

Naissance d’un nouveau projet: l’ex guitariste de REM, Peter Buck, s’associe avec l’auteur-compositeur-chanteur Joseph Artur. Le deux hommes avaient déjà collaboré ensemble, et le travail qu’ils proposent sous la dénomination Artur Buck ne manque pas d’allure. Un premier single en avril, « I’m The Moment », annonce un premier album pour l’été…Premier album aussi pour Cabbage. Mené par Lee Broadbent, le groupe de Manchester s’était fait remarquer en 2017 grâce à plusieurs ep’s. Il réunit ce matériel sur un album sans concession, « Nihilistic Glamour Shots ». Cabbage est tout à fait représentatif d’une nouvelle scène britannique radicale et engagée…

Enfin, les Arctic Monkeys: fin d’un long silence discographique. Le dernier album était sorti en 2013, le cinquième. Il avait connu le même succès que les précédents. A la fin de la tournée qui suivait, Turner avait annoncé que le groupe faisait un break. Un break qui se prolongeait. Turner se consacrait aux Last Shadow Puppets, Helder travaillait avec Iggy Pop. Une longue absence qui a permis au groupe de se réinventer: il a accompli une véritable métamorphose, rappelant celle opérée au cours des 70’s par Roxy Music. Son tout à fait différent, climat nouveau: « Tranquillity Base Hotel & Casino », dont la sortie est annoncée pour mai, surprend. Et finalement gagne l’adhésion du public…Le teaser déconcerte, le premier single qui arrive quinze jours plus tard séduit…