The B-52s – Bombardement musical…

Posted: 9th décembre 2018 by leo in Non classé

Un look, un son, une attitude: on aurait pu imaginer que le parcours des B-52s aurait été assez bref, le temps d’un engouement. Et puis non: ils sont toujours là, 40 après la sortie de leur premier single. Leur identité particulière précisément leur a probablement permis de rester visibles, malgré de longues absences discographiques. Leur présence sur scène, aussi, ininterrompue…

Retour en arrière sur les débuts de ces B 52s, un groupe typique de la scène new yorkaise de la fin des 70’s. En fait le groupe s’est formé dans l’état de Georgie, sur un campus: autour du personnage central, Fred Schneider, deux musiciens et deux chanteuses. Rapidement, ils « montent » à New York.

En 1978, ils sortent un premier single, « Rock Lobster », 2.000 exemplaires, sur un petit label et se produisent dans les deux endroits phares de la scène rock new yorkaise, le CBGB’s et le Max’s Kansas City. Ils profitent de l’effervescence du mouvement punk et de la New Wave naissante pour proposer une musique inhabituelle, dansante et saccadée, laissant une large place à l’électronique, et se présentent avec un look très particulier…

La presse ne tarde pas à les remarquer, et le label Island les signe. Un premier album sort en 1979, avec une version retravaillée de « Rock Lobster », « Planet Claire » et « 52 Girls ». Ca marche, et la réussite se confirme avec le deuxième Lp, « Wild Planet » en 1980. En 81 « Party Mix » rassemble les 6 meilleurs morceaux des deux premiers Lps. Un must…

La suite sera plus incertaine: deux albums qui font moins l’actualité, une ébauche de collaboration avec David Byrne, une orientation de plus en plus électro, la mort d’un des musiciens, une éclipse de plusieurs années, et un nouveau succès en 89, « Cosmic Thing » produit par Don Was et Nile Rodgers.

Par la suite, les B 52s vont collaborer à la BO du film « La famille Pierrafeu »,et multiplier les expériences hors groupe.

Leur dernier album en date, « Fun Plex » est sorti en 2008, 16 ans après le précédent. Et a rencontré un bel accueil, des deux côtés de l’Atlantique. Le groupe américain a conservé son public, d’autant qu’il n’a jamais cessé de tourner. Plus d’album depuis maintenant dix ans. Et rien ne s’annonce de ce côté-là. La dernière production parallèle du groupe, c’est un album solo de Kate Pierson, dans un style plus personnel. Pierson qui au cours des 90’s avait prêté sa voix à Iggy Pop (« Candy ») et à REM (« Shiny Happy People »)…