Il y avait The Saints, il y a aussi The Aints!. Le point commun entre les deux, c’est Ed Kuepper. Avec Chris Bailey, il crée au cours des 70’s The Saints, un groupe australien qui fut un des acteurs de pointe de la vague punk. Le premier single des Saints, en 1976, est le premier single punk sorti hors USA, dans le sillage des Ramones. Les Sex Pistols, au Royaume Uni, ce sera un peu après…Et, surtout, ce single cinglant ne passe pas inaperçu: il figure dans toute bonne compilation illustrant la période punk. « I’m Stranded », c’est aussi le titre du premier album sorti en 1977, et produit par le tandem Bailey-Kuepper. Un tandem qui va poursuivre son chemin avec deux nouveaux albums en 1978, et quelques énergiques singles comme « Erotic Neurotic ».

En 1979, Kuepper quitte les Saints. Entre lui et Bailey est apparu un désaccord sur la ligne à suivre. Bailey s’oriente vers un son moins rugueux, Kuepper veut maintenir une option plus radicale, plus expérimentale. Après les Laughing Clowns, et en parallèle avec une copieuse production solo, il crée au début des 90’s The Aints, un projet qui s’insère dans le courant grunge. Un trio, gutare-basse-batterie- qui sort en trois ans deux albums, puis disparait…

En 2017, nouvel avatar pour ce projet, très différent: avec des cuivres, un pianiste venant du monde du Jazz, une trompette très présente, il créé The Aints!, et tourne avec un mélange de compositions originales et de titres du répertoire des Saints. Il y a quelque semaines sortait un étonnant premier album, « The Church Of Simultaneous Existence »: le son est particulier, et séduisant. Ce n’est pas un album qui « fait » l’actualité. Mais il mérite certainement la curiosité…