The Specials – Nouvel album en vue…

Posted: 30th octobre 2018 by leo in Non classé

Les Specials sont de retour: ils annoncent un album pour février prochain. « Encore » sera le premier album de compositions originales depuis « Guilty Till Proved ». C’était en 1998. Surtout, c’est la première fois que l’enblématique frontman du groupe, Terry Hall, participe à un enregistrement des Specials depuis 1980. A ses côtés, Horace Panter et Lynvall Golding. Pas de Neville Stapple, par contre, victime de problèmes de santé, ni de Jerry Dammers. Celui qui fut le créateur du projet a toujours estimé hors de propos les reformations du groupe.

Retour aux origines: la fin de l’année 79, et l’année 1980, sont marquées par un spectaculaire « revival » Ska. Ce style de musique avait depuis longtemps laissé la place au Reggae. Et puis soudain toute une nouvelle scène ska va naître, avec comme locomotives Madness (« One Step Beyond ») et The Specials (« Gangsters »), derrière lesquels on trouve The Beat, The Selecter, Bad Manners,…Madness et les Specials se partagent donc le haut de l’affiche, mais s’expriment dans des registres fort différents. Pour Madness, ce sera l’humour, la bonne humeur. The Specials propose une musique plus rude, où le ska se mêle à des éléments empruntés au mouvement Punk. Ainsi, la guitare est mise en avant, alors que dans le ska traditionnel elle joue un rôle secondaire. Les textes et l’attitude aussi sont fort différents: les Specials sont plus « sérieux », ils parlent du monde dans lequel ils vivent, de ses difficultés, de la vie urbaine…On est assez loin de « Night Boat To Cairo » de Madness…Le créateur des Specials est Jerry Dammers. Il est aussi le fondateur du label Two Tones sur lequel le groupe est signé. Dammers est un homme engagé politiquement, notamment dans des combats pour l’intégration raciale ( Rock Against Racism). Intégration qui est à la base du logo du label, carrés blancs et noirs, et qui s’exprime par la présence au sein des Specials de musiciens noirs et blancs. 

Les Specials ont sorti un premier single, « Gangsters »: gros succès d’emblée. L’album ne tarde pas. il est produit par Elvis Costello. Il propose 14 titres: un album dense de morceaux réussis.Leur single n’y est même pas inclus. Ils fait se cotoyer des titres composés par Dammers (« Concrete Jungle », « Nite Klub »), et des reprises de titres plus anciens puisés dans le répertoire ska des 60s. Ainsi, l’original de « A Message… » date de 67, celui de « You’re Wondering Now » de 64,…La filiation avec le passé est aussi assurée par la présence de Rico Rodriguez au trombone: il a longtemps travaillé à la Jamaïque avant de gagner Londres au début des années 60. Et a fait partie des Skatalites. Côté « guests », on note aussi la présence aux vocaux féminins de Chrissie Hynde, des Pretenders. Et les Specials se singularisent par la présence de trois voix principales, Terry Hall, Neville Stapple et le guitariste Lynval Golding.

L’album atteindra la 4ème place du Top Uk, son succès, comme celui des singles débordera nettement sur le continent. Et côté single, précisément, « Too Much Too Young » paraît dans une version EP live, qui atteindra la 1ère place du Top Uk. En 1980, « More Specials » prolonge le succès du premier album. Mais rapidement des tensions se font jour: Hall, Golding et Stapple annoncent leur départ. Ils veulent changer de registre, faire autre chose. Autre chose, ce sera le trio Fun Boy Three. Avec de sympathiques singles entre 1981 et 1983 (« It’Ain’t What You Do », « Summertime », « Our Lips Are Sealed »,..Un parcours bref: Terry Hall met un terme au projet pour se consacrer à un autre, The Colour Field. Ce départ le brouille avec Stapple: c’est ce qui explique que Hall ne sera pas associé au retour du groupe dans les 90’s…

En 1981, Jerry Dammers réorganise « ses » Specials. Sous le nom de Special AKA, un album sort en 1984. Avec un tout gros succès, un single consacré à l’emprisonnement de Nelson Mandela. Ensuite, c’est une éclipse de dix ans: le groupe semble bel et bien enterré, chacun s’est tourné vers d’autres projets. En 1993, quelques membres des Specials sont contactés pour servir de backing group à Desmond Dekker. C’est le début d’une reprise d’activités. Reprise des concerts, notamment. Mais sans Hall. Et sans Dammers. Depuis lors, trois albums de reprises sont sortis (le dernier en 2001), et un album original en 1998. 

La suite, c’est un succès significatif des prestations live et le retour de Terry Hall, réconcilié avec Stapple. Une prestation remarquée à l’occasion des JO de Londres. Et cette idée de reprendre le chemin des studios. Résultat: l’arrivée de « Encore », qui suscite un bel intérêt médiatique et public. A noter le présence, au sein du groupe, d’un nouveau guitariste: Steve Cradock, ex-Ocean Colour Scene…