Damon Albarn hyperactif: après deux albums en rafale des Gorillaz, il réanime The Good, The Bad & The Queen, le projet qu’il avait créé en 2006. Un Projet solo au départ, avec la complicité du producteur Danger Mouse, devenu un « supergroupe » réunissant Albarn, Paul Simonon (Clash), Simon Tong (Verve) et Tony Allen (Fela Kuti). Un album était sorti en 2007. Depuis, plus rien,
Et voici que s’annonce, pour la mi novembre un second album. Au quatuor s’ajoute, à la production, une autre « carrure », Tony Visconti.
La plage titulaire vient d’être dévoilée: « Merrie Land » est un titre sombre, mélancolique. C’est que le nouvel album, élaboré sur fond de Brexit, aura une tonalité assez « sérieuse ». Albarn s’y interroge sur ce que ça signifie d’être Britannique en 2018…