Joe Jackson annonce un nouvel album pour le début de l’année prochaine. Et sort un enthousiasmant single, avec lequel il semble vouloir renouer avec le punch de ses débuts…c’était il y a 40 ans: Jackson faisait partie de ce contingent de nouveaux venus qui profitaient de l’ouverture qui succédait à la tornade punk,
Jackson sortait en 1979, coup sur coup, deux albums passionnants illuminés par ses talents de songwriter et sa force vocale…
Par la suite, il n’a cessé d’explorer des registres différents, s’aventurant, au fil des années, du côté du Jazz ou du Classique…
Pour le nouveau disque annoncé pour 2019, il revient vers le son de ses débuts. Et démontre que les années n’ont pas eu raison de son énergie vocale…

Retour sur l’année 1979, une année déterminante pour Joe Jackson : après pas mal de temps passé dans l’ombre, des années de construction, il va enfin rencontrer le succès. Et sortir deux albums en l’espace de quelques mois. On découvre ce bonhomme plein d’énergie, et son style incisif, efficace…

David Ian Jackson- c’est son vrai nom- a consacré une bonne partie des 25 premières années de sa vie à sa formation de musicien. Très jeune, il apprend le piano. Il n’a que 16 ans quand il monte pour la première fois sur une scène. Il va, parallèlement à ses études musicales à la Royal Academy de Londres, jouer dans des groupes de reprises. Il sort de ses études en 1975 diplômé en piano, percussions, composition et orchestration. Un musicien accompli, donc, qui aura par la suite bien souvent l’occasion d’exploiter ces talents multiples. Là, on est en 1975. Jackson entre sur la scène musicale en intégrant des projets aux succès fort mitigés, qui ne durent guère longtemps. L’anglais va alors travailler dans le milieu des orchestres de cabaret pour financer la réalisation d’une démo…Il écrit, compose, rassemble quelques musiciens et enregistre cette démo qui lu servira de carte de visite. Il a quitté Portsmouth pour Londres : c’est là que sa création est remarquée. Avec pour conséquence la signature d’un contrat chez A&M. On est en août 1978. En novembre sort le single « Is She Really Going Out With Him? ». Sans succès.

Joe Jackson poursuit sa route. Le premier album, « Look Sharp », parait en janvier 1979, Jackson multiplie les passages dans les radios (notamment les incontournables sessions de John Peel),  et tourne, en Grande Bretagne, sur le continent et aux Usa. En juillet, c’est le déclic : « Is She Really… » atteint la 21ème place du Billboard américain. Un mois plus tard, le morceau ressort en Angleterre, et cette fois entre dans le top Uk, où il atteint le n°13…Les choses s’emballent : l’automne voit la sortie d’un second album, « I’m The Man », et du single du même titre. En février 1980, un autre single extrait du même album, « It’s Different For Girls », atteint le top 5 Uk.

Avec ces deux premiers albums fort semblables, Joe Jackson est catalogué au nombre des groupes qui proposent une musique marquée par le rénovation musicale opérée par la vague Punk : un Power Pop parcouru de différents influences, notamment celle du Reggae. Par la suite, le britannique, installé à New York, élargira considérablement son inspiration, et explorera au fil de ses albums suivants des registres sonores différents, avec bonheur: des orchestrations de plus en plus élaborées, des influences puisées dans l’univers du Jazz, un univers de plus en plus personnel, et un sens aigu de la composition lui permettront au cours 80’s de connaître de beaux succès des deux côtés de l’Atlantique, avec des albums comme « Jumpin’Jive », « Night & Day » ou « Body & Soul ». Par la suite, au cours des 90’s, il empruntera des chemins qui déconcerteront son public: ses productions seront nettement moins immédiates, tournées vers le Classique et le Jazz. 

Avec « Fast Forward » en 2015, il opère un retour vers des sonorités plus Pop Rock. Tendance qui, à l’écoute de son nouveau single, semble bien se confirmer. C’est en regardant en arrière sur son parcours de 40 années qu’il a enregistré son nouvel album, « Fool ». Avec un clin d’oeil au temps qui passe; l »enregistrement du disque a été terminé au cours du mois d’août. En 1978, c’est aussi en août que Jackson avait terminé celui de « Look Sharp »…