The Magic Numbers – Histoire de famille

Posted: 19th septembre 2018 by leo in 2000s

Certains groupes cultivent l’art de disparaître des radars pour mieux réapparaître. On réentend un de leurs anciens titres, on se demande s’ils existent toujours, et on a le plaisir de constater que oui…C’est le cas de  The Magic Numbers…Un groupe Indie anglais qui n’a pas révolutionné le monde du Rock mais qui a connu de beaux succès, un groupe, aussi, qui n’apparaît pas comme un bourreau de travail…Depuis 2002, cinq  albums seulement. Mais c’est suffisant pour imposer l’image d’un groupe solide, pratiquant une sorte de Folk-Rock du XXIème siècle, basé sur la justesse des mélodies et les harmonies vocales, nourri de références à la fin des 60s…La composition du groupe est assez inhabituelle : deux duos frère-sœur, Angela et Sean Gannon, Michele et Romeo Stodart…Un « non look »-qui en devient un, finalement- et une humilité sympathique. Le groupe nait en 2002 à Londres.

Au fil de leurs premières prestations live, la réputation des Magic Numbers grandit, soutenue par l’intérêt que leur portent des gens comme les Chemical Brothers. Les Magic Numbers grandissent lentement, signent avec Heavenly Records, et en 2004 c’est l’année de l’éclosion, avec des premières parties pour Travis, Ed Harcourt, Snow Patrol, et un premier single en édition limitée vinyl…Début 2005, le single « Forever Lost » atteint le top 15 Uk et précède la sortie d’un premier album, au cours de l’été. Sortie couronnée de succès : il atteint le top 7 anglais. Une tournée internationale suit, des singles confirment le succès du premier Lp. Une notoriété rapide mais une personnalité intacte. The Magic Numbers vont défrayer la chronique en quittant inopinément le show Top Of The Pops, après que l’animateur ait plaisanté sur leur apparence…Une première dans l’histoire du show de la BBC…

Ces beaux débuts ne sont pas démentis par la suite de l’aventure : le second album sort en 2006 (top 11 Uk), les singles « Take A Chance » (top 16) et « This Is A Song » installent solidement The Magic Numbers dans le paysage Indie. Ils assurent une première partie d’un concert des Who,  et sont à l’affiche de Glastonbury.
Et puis le groupe se met en veilleuse : il faut attendre 2010 pour la sortie du 3ème album, « The Runaway ». 

Un album tous les quatre ans: c’est la vitesse de croisière adoptée par les Britanniques. « Alias » sort en 2014, « Outsiders » au cours du printemps 2018. Le groupe multiplie par contre les tournées, des deux côtés de l’Atlantique. Les Magic Numbers, qui comptent parmi leurs admirateurs Neil Young, -une belle reconnaissance-, est aujourd’hui un groupe dont le parcours est plus discret que ce qu’ils ont connu lors de leurs débuts. Ils se considèrent toujours comme un groupe « à part », et c’est pour se définir qu’ils ont intitulé leur dernier album « Ousiders ». Ils ont dépassé la barre du million de disques vendus. Et ont repris aujourd’hui en main totalement leur carrière en créant leur propre label. Toujours ce même souci d’indépendance et d’intégrité…