Le plaisir de constater qu’un groupe qu’on a pointé « à suivre » confirme la bonne impression donnée par ses débuts…C’est le cas de Toy qui sort aujourd’hui un nouveau titre annonciateur d’un quatrième album pour janvier prochain. De production en production,  les Britanniques ont confirmé leur talent et se sont positionnés en groupe à la personnalité bien affirmée.

C’est en juin 2012 que le single « Motoring » attire notre attention. Un morceau percutant. C’est le second single d’un groupe qui s’est constitué à la fin de l’année 2010, autour de Tom Dougall et deux copains, tous trois venus de Brighton et installés à Londres. Ils ont déjà participé à différents projets. Pour Toy, ils s’adjoignent un batteur et une claviériste. Et débutent leur parcours : en 2011, ils multiplient les concerts, et reçoivent un joli coup de pouce de The Horrors, qui les prend en première partie. Les deux groupes partagent des affinités musicales et les membres de The Horrors disent volontiers tout le bien qu’ils pensent de Toy.

Un premier single, « Left Myself Behind », sort chez Heavenly. Cent exemplaires seulement. Ils sont écoulés en une journée. D’autres sont mis sur le marché et la renommée de Toy commence à grandir…Le NME l’intègre dans sa liste de groupes à surveiller en 2012,  le Guardian en fait un de ses « groupes du jour »…En juin sort « Motoring ». Un morceau qui fait découvrir à un public plus large le style de Toy. Il semble rentrer assez légitimement dans le courant Neo Psyché, mais il y a quelque chose de plus : l’inspiration des Anglais les amène du côté du Krautrock des 70s, cette musique essentiellement basée en Allemagne, d’où son nom. On pense au Kraftwerk des débuts, à Neu…Un titre du second album évoque même le côté « planant » du Krautrock version Edgar Froese. Toy lorgne aussi du côté du Pink Floyd version Barett, du Shoegaze, de la Psyché du début des 90s (Spacemen 3,…).  Et là où le talent du groupe se manifeste, c’est dans la manière qu’il a de rendre ce genre parfois pointu tout à fait accessible…

Le premier album, « Toy », sort en septembre 2012, bien accueilli. Toy prend sa place. Et la confirme un an plus tard avec le second album, « Join The Dots ». La démarche –Psyché et Krautrock-  est solidement confirmée. Tom Dougall et ses collègues ont même le bon goût de se montrer aventureux. Toy est un groupe ambitieux artistiquement. Et concilie sans problème cette exigence avec une séduction immédiate. Un troisième lp, « Clear Shot », arrive en 2016. Entretemps, le groupe a collaboré à un projet plus nettement expérimental mené par Natasha Khan (Bat For Lashes).

Aujourd’hui arrive « The Willo »: un nouveau single qui annonce un quatrième album pour janvier, et qui est le premier de Toy pour un nouveau label, Tough Love (Ulrika Spacek, Part Time, Autobahn,…). Le morceau se développe sur sept minutes, hypnotique, mélodieux, répétitif…