David Bowie – The First Five Years…

Posted: 20th juillet 2018 by leo in 60s

En 2013, la BBC consacrait un documentaire, « Five Years » à David Bowie. L’an dernier, après la disparition de l’artiste, la même BBC proposait « The Last Five Years », un documentaire qui retraçait les dernières années, sombres et brillantes, du parcours de l’artiste. L’an prochain, une troisième pièce viendra s’ajouter aux deux premières: « The First Five Years » s’intéressera aux débuts de Bowie. Les années qui ont précédé son accession au premier plan de la scène musicale…

David Jones (il ne deviendra Bowie qu’un peu plus tard pour éviter toute confusion avec Davy Jones des Monkees) débuter son parcours en 1964. Il est âgé de 17 ans. Il va multiplier, sans grand succès, les expériences dans divers groupes: The Kingbees, The Konrads, The Lower Third,…Jones se situe dans la mouvance Mod, il se mesure au répertoire Rythm ‘n Blues comme beaucoup de jeunes musiciens britanniques. Déjà il se fait remarquer pour son look: ses longs cheveux, en particulier, lui valent d’être interviewé par la BBC.

Le jeune Jones/Bowie est un artiste en devenir. Ambitieux: il se voit déjà en « star ». Curieux: il explore de nombreux domaines: le théâtre, le mime, la littérature. Des singles sortent, avec un insuccès assez constant. Mais il persévère, et propose des compositions de plus en plus abouties. De plus en plus personnelles, aussi. Au point que Decca/Deram publie un premier album en 1967. Un disque à l’univers incontestablement intéressant: Bowie y propose des tranches de vie mises en musique avec une belle imagination, des orchestrations inhabituelles, l’utilisation de cuivres,…Son écriture évoque celle des frères Davies (Kinks), de Syd Barett,…Ce premier album est pourtant un nouvel échec. Et Decca ne renouvelle pas l’opération. Au moment où David Bowie sera devenu un artiste célèbre, quelques années plus tard, Decca le ressortira à plusieurs reprises. Mais les titres de cette époque ne toucheront guère qu’une audience réduite: trop différents du Bowie du milieu des 70’s, et, pour des raisons de droits, absents des futures compilations. Ils méritent cependant d’être (re)découverts…

Le premier déclic, pour Bowie, ce sera une belle conjonction entre une de ses compositions, « Space Oddity », et l’actualité: en 1969 la BBC utilise ce morceau pour accompagner sa couverture de l’aventure lunaire d’Appolo XI. Le single entre dans le top britannique…