C’est assez logiquement une prestation de Cure, alias Cureation 25 pour l’occasion, qui a refermé l’édition 2018 du Meltdown « dirigé » par Robert Smith. Un double concert explorant chronologiquement puis à rebrousse poil le répertoire du groupe: deux extraits de chacun des albums. Plus deux titres non encore enregistrés, titres qui devraient figurer sur un prochain album. C’est la bonne nouvelle qui a accompagné le choix de Robert Smith comme « curateur » du festival: en élaborant la programmation du festival, et en découvrant dès lors pas mal de nouveaux sons, le leader de Cure a retrouvé une envie de composer qui lui avait fait défaut depuis un certain temps…