Un retour sur la scène, suivi d’une envie de retourner en studio: la formule est devenue un classique pour pas mal de groupes des 90’s…Les retours se succèdent: c’est maintenant au tour de Sleeper d’annoncer qu’un nouvel album est en gestation, plus de vingt ans après la sortie du précédent. Annonce qui fait suite à une reformation pour quelques concerts l’an dernier. Reformation qui prend un caractère nettement moins temporaire que prévu, avec de n-ouvelles dates annoncées, et  ce retour discographique que le groupe effectue via Pledge Music…

Le parcours de Sleeper a été bref, et brillant: après un premier EP, le groupe signe chez Indolent en 1993, et sort en l’espace de deux ans trois albums qui entrent tous dans le top 10 anglais, et une dizaine de singles, eux aussi couronnés de succès. Il est un des groupes phares de la génération Britpop, avec sa chanteuse et figure de proue Louise Wener. Mais le troisième album en 1997 ne suscite pas autant d’enthousiasme que ses prédécesseurs. La période dorée du  Britpop touche à sa fin. Les membres de Sleeper mettent fin à l’aventure. Louise Wener s’oriente vers une autre passion, l’écriture: elle a publié quatre romans…

En 2017, le groupe se reforme pour une série de dates avec d’autres groupes de la période britpop, commeles Bluetones ou Dodgy. Et le choses s’enchaînent. Le retour en studio semble évident, comme l’explique Wener: « so much happened, so much  to write about. We couldn’t be more excited about the new material… »