M/A/R/R/S – 1987, Pump Up The Volume…

Posted: 29th octobre 2017 by leo in 80s

Gros plan cette fois plus sur un morceau que sur un groupe, avec « Pump Up The Volume » de Marrs, sorti en 1987…Marrs n’était en fait pas vraiment un groupe. plutôt la réunion de deux groupes du prestigieux et arty catalogue du label 4AD, The Colour Box et AR Kane, et de deux DJs, Chris Macintosh et Dave Orell. Des énergies mises au service d’un projet qui n’existera que le temps de ce disque. double disque plutôt. Chacun des deux groupes signe un titre, lequel sera retravaillé par l’autre groupe et par la production. Les morceaux s’intitulent « Pump Up The Volume » et « Anitina ». Ils sont proposés au cours de l’été 87 aux discothèques sur un vinyl à la pochette anonyme. Le but étant de voir sur le terrain quel est le morceau qui s’impose. Ce sera celui qu’a principalement signé Colour Box. Colour Box existe de puis 1982, autour des frères Young, rejoints par la chanteuse Lorita Grahame. Ils proposent un cocktail de pop, d’élctro, de reggae dub, de soul… »The Moon Is Blue » aurait légitimement dû être un des morceaux marquants de l’année 85. Il passa presque inaperçu. Quant à AR Kane, il s’agit d’un duo mélangeant shoegaze, pop, soul,…Les deux groupes ont comme point commun le fait d’être aventureux dans leurs choix musicaux.

Avec « Pump Up The Volume », l’esprit d’aventure sera récompensé: le morceau est n°1 dans le top Uk (probablement le premier top utilisant de manière intensive le sampling), mais aussi sur la plan international. Cet ovni musical sert de détonateur pour toute une vague d’artistes utilisant la technique du sampling, et plus généralement pour la scène House anglaise et européenne. D’autres initiatives avaient déjà été remarquées, mais plus modestement. Après « Pump Up The Volume », les charts voient l’arrivée en masse de projets le plus souvent édités par de petits labels: Bomb The Bass, S Express, Eric B & Rakim, Coldcut, Two Men A Drum & A Beat Machine se bousculent en haut des classements. Cette vague nourrie par le sampling s’épuisera d’elle même, à force d’utiliser trop souvent les mêmes extraits. Mais le principe de la House, les petites structures d’enregistrement, continuera à faire sentir son influence, dynamisante, dans l’univers musical. Le « groupe » Marrs disparaît aussi vite qu’il est arrivé. Il fut question de voir le groupe Colour Box, finalement le plus proche du style du single, prendre l’identité de Marrs. Projet abandonné pour des questions d’argent…Enfin signalons que « Pump Up The Volume » propose une trentaine d’extraits samplés, puisés dans les répertoires de James Brown, Fab 5 Freddy, Public Enemy, les Bar kays, Run DMC,…

marrs