Destination: Amsterdam – Focus

Posted: 7th septembre 2017 by leo in 70s

On poursuit notre série de voyages musicaux vers des scènes moins exposées que la scène anglo-saxonne, avec un petit tour du côté des Pays Bas. Et du côté des 70s. Précisément le début de cette décennie avec un groupe, Focus, qui illustre parfaitement une tendance du rock de l’époque : l’ambition de proposer une musique plus élaborée, dépassant le cadre du single de divertissement. Cette attitude – on parlera de Progressive Rock, de Head Rock- amène les musiciens à explorer de nouveaux registres, à utiliser de nouveaux instruments, à puiser dans les thèmes de la musique classique…Le créateur de Focus est Thijs Van Leer,  flûtiste et claviériste de formation. En 1969, il collabora à la version néérlandaise de la comédie musicale « Hair ». Et lance son projet en compagnie du guitariste Jan Akkerman. Un premier album, en 1970, connaît un beau succès, mais ne franchit pas les frontières de la Hollande.

« Focus II », en 1971, permet par contre à Focus d’accèder à une renommée internationale, transatlantique, grâce à « Hocus Pocus », un long morceau essentiellement instrumental, -c’est une des marques de fabrique de Focus- mené par le thème récurrent de la guitare d’Akkerman, entrecoupé par des solos de batterie, de flûte, et des vocalises de Thijs Van Leer. Le style de Focus est en place. Le groupe va  prolonger ce succès avec un double Lp en 1972, et un nouveau single couronné de réussite, « Sylvia ». Le titre atteint la 4ème place du top Uk.

En 1974, un extrait de l’album « Hamburger Concerto », « Harem Scarem », tente clairement de marcher dans les traces de « Hocus Pocus ». Mais la formule ne fonctionne plus aussi bien. Focus entame une courbe descendante : « Mother Focus », en 1975, est une déception pour le groupe, mal reçu et par le public et par les critiques spécialisés. En 1976, Akkerman s’en va. Il est remplacé par le belge Philippe Catherine, issu de l’univers du Jazz. Par la suite, Focus connaîtra des éclipses et des reformations, des changements de personnel -Van Leer est le seul élément qui sera de toutes les formules-,  et sortira quelques albums, discrètement. Le dernier date de 2016. 

A noter que Focus a été replacé dans l’actualité musicale en 2010 grâce à une publicité Nike réaisée à l’occasion du mondial sud-africain de football, reprenant le morceau « Hocus Pocus ». Un morceau également samplé pour un Rap RnB de J. Cole, « Blow Up ».

Capture d’écran (1266)