En 1974, Queen est à un tournant important de son parcours. En trois albums, il a évolué et s’est forgé un style. Le succès semble s’annoncer, il faut concrétiser. Le disque qui s’annonce doit séduire : plus tard, Brian May expliquera que si ça n’avait pas été le cas, Queen aurait probablement mis fin à son aventure.
Au départ, le groupe présente un profil entre Progressive et Hard, assez traditionnel. Un premier album sort en 1973. Les suivants, en 1974, « Queen II » et « Sheer Heart Attack », marquent déjà une volonté des musiciens de se démarquer par un son plus original, plus élaboré…De proposer quelque chose de personnel…

Les résultats de « Sheer Heart Attack » sont suffisamment encourageants pour que Mercury et ses comparses obtiennent des moyens, et du temps, pour préparer le successeur. Ce sera en 1975 « A Night At The Opera » : l’album vraiment fondateur du groupe, celui qui fera de Queen un groupe hors du commun, hors des catégories. A partir de là, Queen fera « du Queen ».  L’héritage Progressive et Hard n’est pas oublié. Mais il est transformé par l’esprit d’invention du groupe qui multiplie les expérimentations sonores, intègre des styles complètement inattendus, opéra, music hall,…utilise des instruments inhabituels dans ce domaine, piano, harpe, piano,…

Le style parait parfois pompeux, baroque : l’humour, le second degré de Queen permet tout. Et puis, il y a le travail de production, méticuleux. Le seul morceau « Bohemian Rhapsody » occupe le groupe pendant trois semaines. Les possibilités « physiques » des pistes sont poussées au maximum, le travail sur les voix est particulièrement élaboré : une simple phrase vocale peut ainsi se transformer en véritable chœur.

« A Night At The Opera » sort en novembre : la réussite est totale, internationale, critique et commerciale. L’album entre dans les charts, et les deux singles qui en sont extraits sont des succès : « Bohemian Rhapsody » d’abord, une création de Freddie Mercury, « You’re My Best Friend » ensuite, un morceau de Deacon.

Ajoutons que le clip de « Bohemian » est une des grandes réussites de la période pré-MTV…

Un journaliste américain résume bien la situation, lors de la sortie du Lp, estimant qu’un groupe majeur venait de naître. Opinion largement confirmée par la suite…

queen5