Rock et cinéma : une nouvelle rencontre entre les deux univers, et un film qui est véritablement emblématique de la scène musicale de son époque. « Easy Rider » reflète le climat de la fin des 60s, de la même manière qu’un film comme « La Fureur de Vivre » illustrait la fin de la décennie précédente. L’émergence d’une « contre culture », en fait la remise en question des modèles existants, la vague hippie, de nouveaux espoirs et de nouvelles craintes…Peter Fonda et Dennis Hopper ont l’idée pour illustrer ces thèmes de créer une sorte de western. Ils écrivent le scénario, Hopper réalise et Fonda produit. Ils en sont les deux héros principaux, sous les noms de Billy et Wyatt, références à Billy The Kid et Wyatt Earp. Ils sont des cowboys d’un nouveau genre : look hippie, motos au lieu de chevaux, ils traversent les grands paysages américains, sur fond de trafic de drogue…

Et ces longues chevauchées motorisées sont accompagnées d’une illustration sonore de choix : quelques « pointures » de l’époque : les Byrds, Jimi Hendrix, Steppenwolf, Fraternity Of Man, Electric Prunes,…entre Rock, Blues, Psyche et Country…Bob Dylan aussi est contacté par Hopper et Fonda, mais hésite à s’associer pleinement au projet. Il écrit l’ébauche d’un morceau que Roger McGuinn, leader des Byrds, est chargé de mettre en musique. La musique joue un rôle essentiel dans ce film aux longues périodes sans dialogue. Et elle est aussi pour beaucoup dans la création de l’atmosphère générale. Son importance est clairement visible dans les chiffres : les droits de la bande originale représentent à eux seuls une somme plus importante que le volet réalisation du film…

Le tournage se déroule en 1968, le film sort au cours de l’été 1969. Et on note la participation dans un rôle assez significatif de Jack Nicholson : une carrière débute. Autres participation, plus anecdotique, dans le rôle d’un dealer, de Phil Spector, grand acteur de l’univers discographique de l’époque…Et Toni Basil qui connaîtra un éphémère succès au cours de la période New Wave des 80s…

easy rider