Elastica – De retour?

Posted: 25th janvier 2017 by leo in 90s, Rayon "frais"

La présence de trois membres d’Elastica dans les locaux du studio Abbey Road, à Londres, a suscité la curiosité, et généré des rumeurs. Un nouvel album pour ce groupe (essentiellement féminin) de la vague Britpop, 16 ans après qu’il ait mis fin à son parcours après son second album ?…Ou alors des séances de remastering des disques sortis en 1995 et 2000 ?…

Retour au tout début des 90s : les londoniens Justine Frischmann et Bret Anderson lancent le projet de ce qui deviendra le groupe Suede. Anderson poursuivra ce projet, tandis que Frischmann, en compagnie du batteur Justin Welsh, lui aussi membre de la formule de départ de Suede, va créer Elastica. Elle recrute Annie Holland et Donna Matthews. Trois filles, un batteur, pour explorer un registre entre Post Punk et Brit Pop. Avec un son rugueux : on voit d’ailleurs souvent, dans l’univers Pop Rock, les filles s’orienter vers une musique assez dure. Exemples : les Breeders, Suzi Quatro, Joan Jett et les Runaways…

Un premier single sort en 1992. Il bénéficie de l’intérêt, et du soutien, de Steve Lamacq, animateur de la BBC et patron du label Deceptive. Un parrainage intéressant qui permet à Elastica de connaître un début de carrière explosif. D’autant que le fait que Justine Frischmann et Damon Albarn, de Blur, soient compagnons dans la vie permet aussi une belle exposition dans la presse. D’autant qu’Albarn collabore, sous un pseudonyme transparent, avec le groupe.

D’autres singles paraissent, et atteignent le top 20 britannique. En mars 1995, c’est le premier album : il entre directement à la première place du classement. Elastica est lancé, même si quelques problèmes concernant le fait que le groupe se serait trop clairement inspiré d’autres artistes jette une ombre sur ce succès. On rapproche par exemple « Wake Up » du « No More Heroes » des Stranglers. A chacun de juger…Un titre d’Elastica figure dans la BO d’un film rapidement « culte »: « Trainspotting » de Danny Boyle.

Elastica voit sa notoriété traverser l’Atlantique. Et connaît quelques changements de formule. En 1996, le groupe entre en studio pour enregistrer un second album : celui-ci se fera attendre jusqu’en avril 2000. Longue attente, trop longue, seulement interrompue par un EP de six titres. En 2000, l’impact n’est plus le même, l’accueil est moins enthousiaste. Et en 2001 les membres du groupe annoncent leur séparation. Définitive : les musiciens partent chacun de leur côté, pour certains à l’écart du monde de la musique. Justin Frischman, par exemple, s’exprime aujourd’hui dans l’univers de la peinture…Et d’ailleurs elle n’était pas présente aux côtés de Holland, Matthews et Welsh à Abbey Road. Mais elle est associée à la démarche, expliquent sur la page Facebook du groupe les autres.

elastica