The Housemartins – Happy hours…

Posted: 16th janvier 2017 by leo in 80s, 90s

A une base de Poprock dynamique, vous ajoutez une dose d’humour typiquement « british » (Madness, parfois, n’est pas loin…), une pincée d’engagement politique et religieux, et une grosse louche d’harmonies vocales : vous obtenez les Housemartins…

C’est en 1983 que Paul Heaton (chant) et Stan Cullimore (guitare) créent ce groupe. Ils s’adjoignent un bassiste et un batteur, et réalisent des démos qui vont éveiller l’intérêt du label Go Disc. Un premier single sort en octobre 1985, « Flag Day », suivi de « Sheep » en mars 86. Sans grand succès. Mais le troisième essai sera le bon : « Happy Hour » en mai atteint le top 3 anglais. Et s’exporte. Le single est servi par une vidéo attrayante. On y découvre l’humour du groupe. La musique est tonique, et surtout très mélodique, construite sur des harmonies vocales séduisantes.  En octobre, c’est le premier album, « London 0-Hull 4 », collections de titres souvent courts, parfois instrumentaux. Et cette année 1986, décidément fructueuse pour le quatuor, va se terminer avec le single « Caravan Of Love ».  Un tube, international, en pleine période de Noël. Le morceau surprend : il est basé entièrement sur le travail vocal. S’offrir un « hit de Noël » est une bonne manière de s’installer ans le paysage musical. Pourtant, 1987 ne confirmera pas l’excellente cuvée 86. Les singles, « Five Get Over Excited »,  « Me & The Farmer » et « Built » connaissent d’honnêtes parcours, sans plus, suivis par un second album…Et en 1988, après l’ultime single, « Always something There To Remind Me », les Housemartins se séparent, sans tensions. Heaton et Hemingway vont créer Beautiful South, dans la lignée des Housemartins, tandis que le bassiste Norman Cook va se diriger -avec pas mal de réussite- vers un registre plus Dance, avec Beats International et Freak Power, puis sous le pseudo de Fat Boy Slim…

housemartins2