D, comme Dylan, le surprenant, et un peu boudeur, lauréat du Nobel de la Paix. Dylan aussi associé à un événement musical qui trouve aussi sa place sous la lettre D: le Desert Trip Festival. Un pari: réunir à Indio, dans le désert californien, une brochette de « mythes » du Rock, pour deux week ends. Un festival pour portefeuilles bien garnis, et un résultat positif et sympathique, avec les Stones qui y présentent des titres de leur album à venir, McCartney, Dylan, Neil Young, les Who et Roger Waters…Les anciens ont de beaux restes. D comme De La Soul. Un des retours phares de l’année, avec le premier album depuis 2004 pour un groupe qui s’était fait discret depuis pas mal d’années…Retour à venir pour Depeche Mode: le groupe a tenu une conférence de presse-événement pour annoncer un nouvel album et une grande tournée. Ce sera en 2017. Retour réussi pour Neil Hannon et sa Divine Comedy: toujours pétillant avec un album qui suivait le précédent de six années. Fin d’un silence de quatre ans pour les Dandy Warhols: un nouveau label, un nouvel album, et la démonstration que le groupe a encore des choses intéressantes à proposer…

Des nouveaux venus qui n’en sont pas vraiment: DARK. Derrière ce nom, on retrouve deux anciennes connaissances, Dolores O’Riordan (Cranberries) et Andy Rourke (ancien bassiste des Smiths) associés au producteur Dj Olé Koretsky. Une association entre la voix d’O’Riordan et des sonorités synthétiques qui est une des belles découvertes de l’année…

Et décidément pas mal de choses sous cette lettre D: il y a aussi le nouvel album d’un Peter Doherty qui semble avoir retrouvé une certaine sérénité…un second album pour DIIV: Zachary Cole Smith a pris son temps, mais il propose, quatre ans après s’être révélé avec « Doshin », une nouvelle production foisonnante -17 titres- qui vient comme une confirmation de l’originalité et de la qualité du projet. Enfin un premier album pour Desert Mountain Tribe: un groupe qui a pointé son nez en 2014, avec son cocktail de Kraut, de Psyche et de Post Punk. Premier album qui confirme le bien qu’on pensait du groupe des frères Jahn: « Either That Or The Moon »..

de-la-soul2