Précédé par quelques mini- vidéos annonciatrices, un nouveau single des Shins -« Dead Alive »- confirme qu’un nouvel album, le cinquième, s’annonce  pour le début de l’année prochaine. Le dernier en date était sorti en 2012…

C’est en 1996 qu’apparaît ce groupe, à l’initiative de James Mercer, chanteur (et multi instrumentiste) qui en est depuis lors le leader et l’élément central d’un effectif qui a évolué au fil des années. Le projet se met progressivement en place au cours de la fin des 90s: un premier EP, des concerts (avec Modest Mouse )…C’est en se produisant à San Francisco, en 2000, que The Shins attire l’attention des responsables du label Sub Pop ( label qui a sorti le premier album de Nirvana, « Bleach », et qui a réussi à se constituer un beau catalogue, avec Dinosaur Jr, Fleet Foxes, ou The Postal Service). La rencontre aboutit à un contrat pour 3 albums: le premier sort en 2001, un deuxième en 2003. Le groupe, qui avait déjà éveillé beaucoup d’intérêt sur le net (Napster, avant le contrat avec Sub Pop, déjà), élargit son audience. D’autant que des titres extraits de ses albums apparaissent dans des BO de films (« Garden State » avec Nathalie Portman) ou de séries TV. Le groupe né à Albuquerque, dans le Nouveau Mexique, migre dans l’Oregon, à Portland. 

En 2006, le troisième Lp, « Wincing The Night Away », fournit au label Sub Pop son meilleur résultat en termes de ventes et de classement: il atteint le top 2 du Billboard. The Shins confirme sa place d’acteur incontournable de la scène indie rock Us. Cet album couronné de succès marque aussi la fin du contrat conclu avec Sub Pop. Mercer crée son propre label: Aural Apothecary (distribué par Columbia). C’est sur celui-ci que sort en 2012 « Port Of Morrow ». Un disque bien accueilli, et qui marque un changement important de la nature du projet: plus que jamais, The Shins apparaît comme le projet solo de Mercer. Il s’est séparé des autres membres du groupe et prend en charge la plus grande partie du processus de création, avec un entourage variable… On retrouve notamment à ses côtés Richard Swift (Black Keys, Arcs) et Joe Plummer (Modest Mouse). James Mercer a changé sa perspective quant au travail en groupe vers 2010, quand il a travaillé en collaboration avec Brian Burton, aka Danger Mouse (Gnarls Barkley, producteur pour les Gorillaz, Beck, Red Hot Chili Peppers,…) sur un projet parallèle aux Shins, Broken Bells (deux albums, en 2010 et 2014,et cette année un single isolé).

« Port Of Morrow » a reçu un bel accueil, international, et pourtant Mercer n’a pas eu le réflexe de prolonger au plus vite ce succès: c’est après une nouvelle longue attente de cinq ans qu’arrivera dans quelques semaines le successeur de « Port Of Morrow ». Pas encore de titre…Le single « Dead Alive » permet de penser qu’on aura à nouveau l’occasion de retrouver le son qu’affectionne Mercer: une musique efficace, chaleureuse, simple et élaborée à la fois,  aventureuse mais directement accessible. Des chansons dans le meilleur sens du terme…

shins