Howard Jones – One Man Band…

Posted: 5th novembre 2016 by leo in 80s, New Wave

Seul sur scène (avec un mime pour accompagner la musique): c’est la formule particulière choisie par Howard Jones, un représentant du courant SynthPop des 80s. Il utilise pleinement les possibilités des claviers électroniques, et assume à lui seul ses créations: écriture, composition, chant, instruments.
Il illustre aussi la rapidité avec laquelle la période New Wave permettait l’émergence d’un artiste ou d’un groupe. Il est remarqué en 1983 par des maisons de disques, en première partie d’autres groupes. Le style et la formule séduisent: il est signé par WEA/Elektra pendant l’été, et un premier single, « New Song », sort en septembre. Le succès est immédiat: le personnage est sympathique, la musique simple et efficace. « New Song » entre dans les charts. Il y est suivi par d’autres titres: au cours de sa première année de carrière, Howard Jones « place » 4 singles dans les top Uk, Us et européens. Le premier album, « Human’s Lib » est directement n°1 en Angleterre, en 84. Suit « Like To Get To Know You Well » (le titre est repris sur la bande son du jeu vidéo GTA), puis en 1985 le second album studio, « Dream Into Action ». Jones alors s’entoure de musiciens et de choristes. En juillet 85, Howard Jones est présent au Live Aid: une sorte de consécration, avant un retour à une carrière qui sera par la suite beaucoup plus discrète. Rapidement au sommet, rapidement oublié, c’est un peu la règle du jeu à cette époque. D’autres l’ont expérimentée: Nik Kershaw, Adam Ant, The Thompson Twins,…
Howard Jones continue cependant à réaliser des disques. A la fin de son contrat de dix ans avec Wea, il crée son propre label: sept albums déjà sortis, le dernier en 2015.  En outre, il compose, produit, et joue pour d’autres (Propaganda, Ringo Starr,…). Il continue aussi à se produire sur scène: en cette fin d’année, il tourne en Australie avec une autre « rescapée » de la  New Wave, Kim Wilde…

howard-jones2