L’événement du jour est à la fois cinématographique et musical: la sortie de la bande annonce de la « suite » de Trainspotting. Vingt ans plus tard, on retrouve les mêmes personnages, le même univers, les mêmes addictions. Des images fortes pour un film qui a la redoutable tâche de succéder à ce qui fut un des moments cinématographiques cultes des 90s…

Les cinéphiles décrypteront en détail cette bande annonce. Ce qui nous intéresse en particulier ici, c’est le soundtrack. Celui du film de 1996 était magistral, une parfaite traduction musicale de l’univers mis en scène. Et un choix judicieux mêlant artistes du moment -Blur, Pulp, Underworld, Primal Scream- et  des musiciens d’une autre génération -Lou Reed, Iggy Pop, Brian Eno-…La BO de Trainspotting est devenue un témoignage de l’air du temps, le son des 90s. En sera-t’il de même pour celle du film de 2017?

On peut l’imaginer. Et s’amuser à se demander quels artistes de la génération actuelle pourraient illustrer l’univers de Danny Boyle. En restant au stade des supputations car les infos à ce sujet ne circulent pas. Sur la bande annonce qui vient de sortir, deux extraits musicaux. « Born Slippy » d’Underworld fait la liaison avec le film précédent. Et le jeune groupe Wolf Alice représente le son des 2010″s avec « Silk », un extrait de leur premier album sorti l’an dernier. Un choix intéressant et de bon augure pour la teneur du soundtrack 2017.

A suivre…

trainspotting