Alan Vega – Une démarche artistique…

Posted: 17th juillet 2016 by leo in 70s, 80s

Une nouvelle disparition dans l’univers rock: Alan Vega est mort, dans son sommeil, à l’âge de 78 ans. Un personnage mythique, unique en son genre. Une longue carrière, le plus souvent assez éloignée du « grand public », d’un avant-gardisme exigent…

Une exception: « Juke Box Babe »un étrange morceau, du Rockabilly réduit à sa plus simple expression, sans emphase, sans nuance d’expressivité, ni agressivité ni dynamisme, froid et répétitif…On pense aux Flying Lizards, à Devo…Une sorte d’ovni qui effectue un beau parcours et met sur le devant de la scène Alan Vega…On est en 1981, et précisément, ce style musical est remis au goût du jour  (Stray Cats, Polecats,…). Ce « Juke Box Babe » se positionne hors norme. ce qui est peu étonnant de la part de ce Vega qui est loin d’être un nouveau venu. Au sein de Suicide, le duo qu’il formait avec Martin Rev(erby), il a déjà pas mal défrayé la chronique. Plus largement, Alan Vega est un artiste généraliste. Né en 1938 à Brooklyn, Boruch Alan Sernowitz -c’est son vrai nom- intègre au début des 60s le milieu artistique new yorkais après des études de physique et de beaux- arts. Plasticien, graphiste et sculpteur, c’est un artiste radical et volontiers activiste. Il crée une galerie à Manhattan, dans laquelle il accueillera de jeunes pousses du mouvement punk comme Television, Wayne County, Blondie,…Car Sernowitz/Vega a découvert l’univers musical à l’occasion d’un concert des Stooges en 1969. Et il décide d’ajouter cet univers à son registre. En 1970, avec Martin Rev, qu’il a rencontré comme performer jazz invité de sa galerie, il crée Suicide. Rev est lui aussi un anticonformiste: pianiste classique, il se « dévoie » dans le Rock expérimental. Suicide casse les codes: Vega psalmodie des textes accompagné de Rev aux claviers. Des claviers encore bien primitifs: premières boites à rythmes, synthés élémentaires, générateurs de bruits…Avec cette formule,et sans l’imaginer, Vega et Rev préfigurent de grandes orientations musicales des 80s, Synth Pop, Industriel, Gothic…Dans les 70s, le duo déconcerte et parfois suscite des réactions agressives, comme lors d’un concert bruxellois qui dégénère…L’attitude de Vega n’apaisant pas les choses…En 1977, leur premier album connait un beau succès d’estime. 

Son album solo de 1980 sera suivi de 17 autres (le dernier, « Sniper », est sorti en 2010), des albums pour lesquels il a collaboré avec des gens comme Ric Ocasek (The Cars), Lydia Lunch, Ben Vaughn, son épouse Liz,…A côté de ce parcours musical, il a poursuivi son chemin de plasticien. En particulier ces dernières années, qui l’avaient vu prendre de la distance par rapport au monde musical. Exception notable: cette année, il a participé à l’enregistrement d’un titre de l’album du Français Christophe, « Tangerine »…Alan+Vega+Jukebox+Babe+Collision+Drive+479188