The Grass Roots – Le passage des 60s aux 70s…

Posted: 22nd juin 2016 by leo in 60s, 70s

Petit tour du côté des 60s, et on continue à s’intéresser à des groupes qui ont un peu souffert de l’ombre que leur faisaient leurs trop célèbres contemporains.
Après les Electric Prunes, The Grass Roots, dont l’essentiel de la carrière s’est déroulée exactement à cheval sur les années 60 et 70. Un groupe aussi dont la paticularité est de ne pas vraiment en être un, mais plutôt un nom, une enseigne qui au fil des années a réuni de très nombreux musiciens de passage. Le seul membre à avoir été de presque toute l’aventure est le chanteur Rob Grill, qui rejoint les Grass Roots dès 1967, et qui figurait encore dans le groupe « reconstitué » avant son décès en 2011.
C’est en 1965 qu’apparait le nom de Grass Roots, de manière tout à fait inhabituelle: un producteur et un auteur, Sloan et Barry (auteur par ailleurs du superbe « Eve Of Destruction » des Turtles et de Barry Mc Guire), écrivent des morceaux qui pourraient s’insérer dans la vague Folk Rock qui commence à connaître un beau succès. C’est une commande du label pour lequel ils travaillent. Ils enregisrent eux-mêmes, seuls, une démo qu’ils envoient aux radios californiennes. Demo qui éveille l’intérêt des programmateurs: c’est bon signe, mais se pose alors la question de découvrir un groupe qui pourrait s’incarner dans ce « projet Grass Roots ». Après plusieurs essais, le duo auteur-producteur découvre à Los Angeles un groupe dont ils transforment le nom, et qu’ils aident à se créer un son , à changer d’envergure. L’aventure débute, plutôt bien d’ailleurs puisque dès 1967 The Grass Roots entre dans le top 10 Us avec « Let’s Live For Today » (qui sera repris au cours des 80s par The Lords Of The New Church). Le groupe participe à de nombreux festivals-événements de l’époque, et en 1968  » Midnight Confessions » atteint le top 5.
Les singles se suivent avec plus ou moins de succès, la composition du groupe change régulièrement, et la carrière de GR finit par s’essoufler: en 1976, c’est la fin du parcours.
Au cours des années 80, avec la nostalgie des sixties, une version nouvelle des Grass Roots se reforme autour de Rob Grill. Des musiciens « neufs » qui continuent, sans Rob Grill, a incarner ce projet musical, et participent notamment à des tournées avec d’anciens membres de Turtles, des Monkees, des Buckhingams,…

grass roots