Dinosaur Jr de retour cet été avec un nouvel album. Le 11ème. Et le premier depuis 2012. « Give A Glimpse Of What Yer Not » sortira le 5 août, et le groupe en a proposé deux titres dans l’émission de Jools Holland, sur la BBC. 

Petit retour en arrière sur le parcours heurté de ce groupe très particulier: Dinosaur Jr, essentiellement J. Mascis, a réussi à s’inventer une identité propre, à partir de diverses influences. Et à lui-même devenir une référence pour toute une scène alternative américaine, dès la seconde moitié des 80s. C’est à ce moment qu’on découvre vraiment le trio, au niveau international, avec l’album « Bug », et le single « Freak Scene ». C’est le 3ème album d’un groupe qui s’est progressivement formé à partir de la scène hardcore. Emerge de divers projets un trio: Mascis, chant et guitare, Barlow à la basse et Murphy à la batterie. Mascis en est le leader et le songwriter, et a une fâcheuse tendance à ne guère s’adapter au travail en commun: un caractère assez autoritaire qui aura pour effet de créer des tensions, et de progressivement faire de Dinosaur Jr un projet solo…Aux ruptures des 80s succèdera une réconciliation en 2005: depuis lors le trio originel a produit 3 albums. Celui de cet été sera le 4ème…

L’identité musicale du groupe est nourrie des influences dont s’est nourri Mascis: un Rock assez classique tout d’abord. Mais aussi les épisodes Punk, Post Punk et Hardcore. Enfin, le Heavy. A l’arrivée, ça donne un Rock académique plus ou moins déstructuré, torturé, agressif, selon les périodes. Le cocktail est inhabituel, le groupe ne ressemble à aucun autre. Et va faire figure de référence pour une nouvelle génération de musiciens. Depuis 2009, c’est chez Jajaguwar que Mascis et ses compères sortent leurs productions. Et une trentaine d’années, ils ont gardé une belle énergie, mieux maîtrisée qu’au début. Leur prestation chez Jools Holland est le signe de la belle santé de Dinosaur Jr…

dinosaur jr