Petit retour sur quelques hommages rendus à David Bowie ces derniers jours…Des hommages qui ont pour point commun un évident respect de l’artiste, et un plaisir -communicatif- éprouvé par ceux qui se glissent le temps d’un ou de plusieurs morceaux dans le répertoire de Bowie.

L’exemple le plus récent: l’incarnation proposée, le temps d’un medley, par Lady Gaga, rejointe sur scène par Nile Rodgers (complice de l’épisode « Let’s Dance »), à l’occasion  des Grammy. Une performance qui perpétuait l’aspect théâtral de l’univers de Bowie…Théâtralité aussi du côté des Flaming Lips. Et longue plongée -huit titres- de Wayne Coyne dans différentes époques de l’aventure « bowienne ». Huit titres parce que résumer une telle carrière par un seul est peu aisé…Choix évident pourtant pour trois ex-Nirvana, Grohl, Novoselic et Smear, accompagnés par Beck: le « The Man Who Sold The World » s’imposait…

Hommage aussi d’Ewan McGregor, à Los Angeles: sur la scène du Roxy, l’acteur de Trainspotting a proposé une belle version de « Heroes ». « Heroes » aussi pour l’hommage rendu à Bowie par le groupe Arcade Fire dans les rues de New Orleans. Des images amateurs de cette manifestation avaient circulé. En fin de semaine dernière, Arcade Fire a proposé un petit reportage, témoignage en images du rendez-vous…

gaga bowie