Arctic Monkeys – Dix ans, déjà…

Posted: 24th janvier 2016 by leo in 2000s

Dix ans déjà: en janvier 2006 sortait le premier album des Arctic Monkeys. Une sortie fulgurante: 120.000 exemplaires vendus en une journée au Royaume Uni, plus de 360.000 en une semaine: « Wathever People Say I Am, That’s What I’m Not » entrait dans les charts en première position et devenait le premier album le plus rapidement vendu. De quoi amener certains à évoquer le souvenir des Beatles ou d’Oasis. Cet engouement du public était le résultat d’un début de parcours assez atypique…

C’est en 2002, à Sheffield, qu’Alex Turner et trois copains de lycée décident de créer un groupe. Probablement enthousiasmés par l’exemple des Libertines ou des Strokes. Energie héritée du Punk, désinvolture et culot: les jeunes Anglais font assez rapidement parler d’eux et de leurs titres évoquant la vie de la jeunesse du nord de l’Angleterre. Une dynamique se met en place: les concerts se multiplient, le groupe grave ses morceaux sur des CDs qu’il distribue à l’occasion de ces rencontres avec le public, une importante base de fans se constitue. Des fans qui publient sur Internet des enregistrements et des vidéos live du groupe. Le site MySpace du groupe focalise l’attention. Le net est un nouveau vecteur de communication et de diffusion: les Arctic Monkeys en bénéficient pleinement grâce au dynamisme de leurs fans…

Les circuits « classiques » entrent en jeu: presse spécialisée et BBC évoquent le phénomène, le groupe est programmé sur la scène « découvertes de Reading/Leeds.Et y attire du monde… En mai 2005 sort, autoproduit, un premier EP, « Five Minutes With Arctic Monkeys » (« Fake tales Of San Francisco »). Courtisés par d’importants labels, Turner et ses collègues optent pour un label indépendant dont ils apprécient la manière de travailler, Domino.  A partir de là, les choses s’accélèrent: un premier « vrai » single, « I Bet You Look Good On The Dancefloor », arrive en juin: n°1 en Grande Bretagne, un beau retentissement international, une couverture du New Musical Express. Même succès pour « When The Sun Goes Down », qui, en janvier 2006, accompagne la sortie du premier album. 

Dix ans plus tard, les Monkeys sont toujours là. Un peu moins de spontanéïté, mais toujours une belle pertinence. Et c’est à leur tour d’inspirer de nouvelles vocations…

Aviary Photo_130981280561553945