Altered Images – Images des 80s…

Posted: 21st janvier 2016 by leo in 80s, Rock féminin

Altered Images, groupe créé en 1979, a suivi un parcours semblable à celui de nombreux groupes de cette période: ils ont débuté en proposant une musique rugueuse, Post Punk, avant d’arrondir les angles et de se diriger vers un registre plus consensuel, plus commercial, celui de la New Wave… »Promised You A Miracle » des Simple Minds, en 1982, n’avait plus grand chose à voir avec le « Life In A Day » de 1979, « Dare » de Human League était à mille lieues de « The Sound Of The Crowd »…

A leurs débuts, les membres d’Altered Images, une fille et cinq garçons, écossais, explorent un répertoire qui tient plutôt de la Cold Wave. Ce n’est pas par hasard qu’ils font parvenir une démo à Siouxie & The Banshees. Un groupe qui les parraine en quelque sorte, en leur permettant de se produire en première partie. Ils reçoivent aussi un coup de pouce de John Peel qui leur ouvre les ondes de la BBC. Le label Epic les repère et les signe. Les choses se présentent bien. Mais les deux premiers singles ne marchent guère. Un premier album sort en septembre 1981, « Happy Birthday ». Il est produit par Steve Severin des Banshees, à l’exception de la plage titulaire, laissée aux bons soins de Martin Rushent, qui vient de créer un studio de pointe dans le domaine de l’électronique, et qui s’occupe aussi de Human League. Rushent donne un son plus guilleret à ce morceau-titre, qui sort en single…L’effet est immédiat: « Happy Birthday » atteint la deuxième place du top UK. La pop légère d’Altered Images, et la voix particulière de Claire Crogan, font mouche. Le New Musical Express les désigne comme meilleur nouveau groupe de l’année. 

La suite ne tarde pas: dès le mois de mai 1982 sort un nouveau Lp, « Pinky Blue ». Cette fois, Martin Rushent est seul à la production. Le disque est clairement commercial. Il atteint le top 12, et les singles s’enchaînent, le séduisant « I Could Be Happy » (top 2), « See Those Eyes », « Pinky Blue »…Clare Crogan devient une figure importante de l’univers new wave. 

Un troisième album sort un an plus tard, « Bite ». La métamorphose de l’ancien groupe Cold Wave est totale. La pochette, une Claire Crogan glamour, annonce un album de pop élégante, sophistiquée. L’album fonctionne bien, mais la tendance est au recul. Le single « Don’t Talk To Me About Love » se classe encore dans le top 10, mais les autres singles sont renvoyés de plus en plus loin dans le classement. Peut-être qu’Altered Images s’est trop éloigné de son image de départ, celle d’un petit groupe dynamique et sans prétention…En tous cas, ses membres ne s’obstinent pas: le temps d’une dernière tournée, et c’est terminé. Clare Crogan par la suite tentera une brève carrière solo, avant de se tourner vers le métier d’actrice, et d’écrire des romans pour la jeunesse…

alt images