Flesh For Lulu – De label en label…

Posted: 19th janvier 2016 by leo in 80s

Le groupe britannique Flesh For Lulu a traversé les 80s d’une manière un peu particulière, entre Gothic et New Wave, entre attitude provocante et désir de réussite commerciale, toujours un peu en marge. Si on devait le rapprocher d’autres acteurs musicaux de la même époque, on penserait aux Lords Of The New Chuch ou aux Bollock Brothers…

C’est en 1982 que Nick Marsh lance ce projet, avec un ex-Wasted Youth, Rocco Barker, et James Mitchell. Flesh For Lulu est influencé par la vague Punk, et par les groupes qui dès la moitié des 70s annonçaient celle-ci (New York Dolls,…). Le groupe de Brixton est rapidement assimilé à la branche Gothic de la New Wave, dont ils ont adopté le look. Les débuts du parcours sont encourageants : sur base d’une démo, et d’une réputation grandissante, Flesh For Lul est signé par Polydor. Un premier album sort en 1984, Marsh et ses camarades tournent avec les Sisters Of Mercy.

Hélas, polydor estime l’impact commercial du groupe trop faible, et met fin au contrat. Côté groupe, on pense plutôt que le label n’a pas efficacement assuré la promotion du groupe…Flesh For Lulu trouve refuge en 1985 chez Hybrid, le temps d’un mini-lp, « Blue Sisters », dont la carrière sera lourdement handicapée par la censure dont fait l’objet la pochette représentant deux nonnes s’embrassant. Nouveau changement de label : un bref passage chez Statik, puis l’arrivée chez Beggars Banquet, où le groupe « migrateur » fait son nid pour quelques années, dès 1986. Chez Beggars, Flesh For Lulu va connaître ses plus belles réussites. En particulier en 1987, quand un de leurs titres se retrouve sur la BO d’un film de John Hugues, producteur en série de films à succès pour jeunes. C’est déjà l’inclusion dans la BO d’un film du même Hugues qui avait donné un an plus tôt un coup de fouet à la carrière des Psychedelic Furs. Le film est un succès, dans la foulée le morceau, « I Go Crazy », se fait une place dans les play lists des « college radios » Us…La carrière des anglais à partir de ce moment se concentre sur les Etats-Unis. Ils placent plusieurs titres en ordre utile dans la catégorie « Modern Rock » du Bllboard, et tournent dans le pays, notamment en support de PIL…Jusqu’à ce qu’à la fin de l’année 1991 le groupe ne mette un terme à sa carrière…

flesh for lulu