Survol, forcément incomplet, de l’année musicale 2015. On arrive à la lettre M. Et un nouveau retour, plutôt anecdotique celui-là: à la suite de sa collaboration avec Daft Punk, le vétéran-pionnier de la rencontre entre électronique et Dance a repris du poil de la bête. Cet été, il sort un nouvel album, marqué par diverses collaborations. La présence de Britney Spears, notamment, pour une étonnante, et intéressante, reprise du « Tom’s Diner » de Suzanne Vega. Autre retour, nettement plus significatif, et plus attendu: celui de New Order, dont la dernière véritable production remontait à 2005. New Order revient sans Peter Hook, et salue le retour de Gillian Gilbert. En juillet sort un premier single, « Restless ». Percutant. On espère que l’album sera du même tonneau: il le sera. Retour gagnant donc…

Autre groupe qui rompt un long silence: Modest Mouse. Muets depuis 2007, alors que tout se passait bien pour eux, les Américains sortent cette année un album que l’on espérait depuis 2011…En mars, c’est Muse qui confirme son retour: annoncé par « Psycho », « Drones », le septième album sortira en juin, 3 ans après le précédent. Et Matthew Bellamy parle d’un disque rude, axé autour de thèmes comme l’oppression, la guerre, la révolte…Thème illustré par une musique rugueuse et des vidéos explicites…

Trois années de gestation aussi pour le 4ème album des Maccabees: « Marks To Prove It » est un album fort, celui d’un groupe arrivé à pleine maturité…

drones