Yo La Tengo – Aventure au long cours…

Posted: 16th septembre 2015 by leo in 2000s, 80s, 90s

« Friday I’m In Love »: cette savoureuse reprise d’un morceau de Cure est un des beaux moments du 14ème album studio de Yo La Tengo. Nouvelle étape d’une carrière au long cours -trente ans, déjà- d’un groupe attachant et inventif, un groupe qui a le bon goût de ne pas se cantonner à un son immuable. 

Beaucoup de reprises sur ce nouvel album, à côté de deux inédits et de trois relectures d’anciens morceaux du groupe: Yo La Tengo a pioché dans le répertoire de gens aussi divers que Cure, Lovin’Spoonful, Sun Ra, Hank Williams ou The Parliaments (un groupe de Doo Wop des 60s qui a connu les débuts de George Clinton)…C’est une des marques de fabrique des New yorkais, ces reprises éclectiques. Signe de la diversité des références  d’un groupe dont un des créateurs, Ira Kaplan, a d’abord officié comme journaliste musical (dans le Village Voice, entre autres): au fil de ses albums, Yo La tengo s’est attaqué au Punk (Ramones, X Ray Spex), à la New Wave (Eurythmics), à la Country (Johnny Cash), au Rock 70s (Bachman T.O.), au Disco (Hues Corporation) et à quelques artistes qui sont d’incontestables inspirateurs du groupe: Lou Reed, John Cale, Ray Davies, Gene Clark et Brian Wilson. Autre particularité de la démarche: Yo La Tengo aborde ces titres de manière fort personnelle, avec une impertinence parfois qui rappelle celle des Flying Lizards…Ce qui donne des résultats parfois fort étonnants. Dans le bon sens du terme.

L’aventure du groupe débute au milieu des 80s, avec la rencontre d’Ira Kaplan et de Georgia Hubley. Un couple se forme dans la vie, et un projet musical apparaît. Kaplan écrit dans la presse musicale, et joue de la guitare. Hubley, dont la famille est plongée dans l’univers culturel new yorkais, joue de la batterie. Ils se trouvent des comparses et créent Yo La Tengo. Un premier single fin 85, et un album quelques mois plus tard, permettent de découvrir le son du groupe: un Folk Rock parfois minimaliste (on pense au Velvet et aux Feelies) et les belles harmonies vocales du duo Kaplan-Hubley. Au fil des années et des albums, ce son va évoluer, se faisant plus électrique, plus rock, intégrant l’électronique, et proposant des orchestrations plus fouillées, en particulier à partir du moment où Yo La Tengo a ajouté à son registre la réalisation de musiques pour films documentaires. En 30 années, le groupe s’est forgé une personnalité et a conquis un public fidèle. « Stuff Like These » est un des beaux albums de cette année 2015…

yo la tengo