Eurythmics – Sweet Songs

Posted: 3rd août 2015 by leo in 80s, New Wave

Eurythmics est un duo dont le parcours est intimement lié à la New Wave: il en a signé quelques morceaux mémorables, et son étoile a pâli quand il s’est réorienté vers un registre plus rock. Au départ, on retrouve Annie Lennox et Dave Stewart au sein d’un groupe anglais de la fin des 70s, The Tourists. Un groupe qui cesse ses activités à l’aube des 80s, après avoir connu pourtant un beau succès avec le titre « I Only Wanna Be With You » (4ème du top UK).  Dans ce groupe, Stewart a découvert les possibilités de l’électronique avec le producteur Conny Plank, connu pour son travail avec Can, Neu, Kraftwerk,… C’est dans cette direction qu’il s’oriente en créant un duo avec Lennox. Le premier album, « In The Garden », est produit par Plank, et bénéficie des collaborations de Holger Czukay et Jaki Liebezeit, tous deux de Can, et de Robert Gorl, de D.A.F. L’option électro est claire. Mais le succès n’est pas au rendez-vous. 

Annie Lennox et Dave Stewart mettent un 2ème album en chantier, mis sous pression par leur label, qui commence à douter du potentiel de leur démarche. « Sweet Dreams » sort en janvier 1983, suivi de peu par le single: c’est le déclic. Un tout gros succès international: le cocktail entre son électro froid et chaleur de la voix soul de Lennox ( une formule qui fait penser à Yazoo) séduit. Eurythmics profite aussi pleinement du média vidéo, grâce à la forte personnalité d’Annie Lennox. Le single « Love Is A Stranger », sorti précédemment sans succès en 82 ressort: cette fois c’est un tube. La machine est lancée. Et le duo ne tarde pas à donner une suite à « Sweet Dreams »: l’album « Touch » sort en fin d’année. Les singles s’enchaînent: « Who’s That Girl? », « Here Comes That Rain Again », « Right By Your Side »,…Et en 84, Eurythmics illustre par un album un film inspiré par le roman « 1984 » de George Orwell.

Le lp suivant, « Be Yourself Tonight », en 1985, marque un tournant dans le parcours du duo: Dave Stewart veut donner un aspect moins synthétique à la musique d’Eurythmics, avec le retour d’instruments plus classiques, guitares, batterie,…et des invités comme Tom Petty, Aretha Franklin ou Elvis Costello. Ca surprend, mais ça continue à fonctionner. Le single « There Must Be An Angel » est même le premier n°1 anglais du duo. Mais l’album suivant, « Revenge », en 1986, marque un recul dans le parcours du groupe. Il semble qu’Eurythmics souffre de la perte de sa spécificité électro-pop. Progressivement, l’aventure va s’achever: Annie Lennox et Dave Stewart vont chacun poursuivre un chemin différent, avec des réunions ponctuelles…

Eurythmics-Revenge-Italy-Promo-LP-PL71050-01

 

The Tourists – « I Only Want To Be With You » (1979)

Eurythmics – « Never Gonna Cry Again » (1981) — « Sweet Dreams » (1983)

« Who’s That Girl? » (1983) — « Sexcrime » (1984) 

« There Must Be An Angel » (1985) — « Thorn In My Side » (1986)