Lou Reed – Version solo…

Posted: 21st avril 2015 by leo in 70s, Rayon "frais"

Karen ‘O et Nick Zinner des Yeah Yeah Yeahs qu reprennent « Vicious », Beck qui reprend « Satellite Of Love »: c’était à l’occasion de l’intronisation de Lou Reed au Hall of Fame. Le Velvet Underground y figurait déjà: cette fois, c’est le parcours solo de Reed qui est salué…    

 En 1970, Lou Reed quitte le Velvet Underground, dont l’aventure touche à sa fin. Déjà, John Cale a quitté le bateau. Le Velvet ne survivra pas aux 60s, et ainsi se referme le parcours d’un groupe mythique dont l’influence sera profonde et durable.
Lou Reed se laisse peu à peu convaincre par des proches de se lancer en solo. Sa première tentative, début 72,n’est guère concluante. Il retente sa chance
la même année: ce sera l’album « Transformer ». Et cette fois, il rencontre le succès, avec le Lp, et avec le single « Walk On The Wild Side ». Et ce malgré le côté sombre et délicat des thèmes qu’il aborde, comme la prostitution ou la drogue. Sa voix particulière, son ton mi-chanté, mi-parlé, servent à décrire un univers cruel, glauque.
Lou Reed bénéficie pour ce deuxième album solo d’un fameux duo de producteurs, deux artistes qui ont toujours insisté sur l’importance qu’a eue pour eux, comme source d’inspiration, Reed. Il s’agit de David Bowie, en pleine période Ziggy Stardust, et de Mick Ronson, guitariste de Bowie à l’époque, et que l’on retrouvera plus tard dans Mott The Hopple.
« Transformer » contient des titres qui sont parmi les meilleurs de la carrière solo de Lou Reed, comme « Walk… », bien sur, mais aussi « Satellite Of Love », « Vicious » ou « Perfect Day ».

transformer

 

Beck – « Satellite Of Love » (live 2015) — Karen ‘O & Nick Zinner – « Vicious » (live 2015)

« Walk On The Wild Side » — « Vicious » (live 1974) — « Perfect Day »

« I’m So Free » — « Walk On The Wild Side/goodnight Ladies » (live 1974)