The Stranglers – 1977: deux albums…

Posted: 26th mars 2015 by leo in 70s, Punk

1976 : le Royaume Uni se met à l’heure de la vague Punk. Comme beaucoup d’autres groupes qui ont fait leurs premières armes dans le circuit Pub Rock, les Stranglers s’intègrent dans ce mouvement musical. Tout en devant surmonter quelques réticences : certaines de leurs particularités les mettent en marge. Leur âge, d’abord : la majorité des groupes punks sont créés par de tout jeunes musiciens. Et puis, leur virtuosité musicale : la spontanéité punk s’accommode plutôt d’une musique dépouillée, quelques accords joués sommairement par des musiciens peu aguerris. Les Stranglers font tache, avec leur background : Cornwell vient du Blues, Burnel est un guitariste de formation classique, Jet Black a été batteur de Jazz…Le groupe s’assimile cependant à la vague Punk par le côté radical de ses attitudes et la rudesse de sa musique…Preuve de leur « intégration », ils assurent la première partie des concerts anglais des Ramones…

Un premier single sort en janvier 1977, et annonce le premier album, « Rattus Norvegicus », au printemps. Il est produit par Martin Rushent (un producteur qui fera encore beaucoup parler de lui) en une semaine. En fait, il grave sur disque le répertoire que développe le groupe en live, de manière assez brute. Et on découvre le son particulier des Stranglers, rythmé par la basse de Burnel et les claviers de Greenfield. Les claviers : un instrument généralement absent, sur la scène Punk. Et qui induit une sorte de filiation entre les Stranglers et les groupes de la fin des 60s. On pense bien sur aux Doors.

Les textes sont sombres, parfois controversés, et la musique élaborée : la formule fonctionne. L’album atteint la 4ème place du top anglais, et le single « Peaches » sera un des succès de l’été 1977, en concurrence avec les Sex Pistols. Deux manières radicalement différentes d’aborder le Punk Rock…A noter que le côté « sexuellement explicite » du single sera censuré pour trouver sa place dans les programmations radios.
Les Stranglers font dès 1977 figure de groupe enblématique du nouveau mouvement musical. Un statut qu’ils confirmeront, et amplifieront, dès l’automne, avec la sortie en septembre d’un second album, « No More Heroes »…La plage titulaire, sortie en single, est le 3ème « top ten » anglas du groupe. Qui se retrouve dans l’émission Top Of The Pops, avec une prestation assez particulière. La difficulté d’associer attitude punk et succès commercial…

stranglers

 

« Get A Grip » — « Peaches » — « Sometimes »

« No More Heroes » — « Dagenham Dave »

« Something Better Change » — « English Towns »