The Creatures – En marge des Banshees…

Posted: 22nd février 2015 by leo in 80s

1981 : Siouxie & The Banshees sont solidement installés dans le paysage musical, entre Post Punk et New Wave. En trois albums , le groupe a marqué clairement son identité. Il est né dans le contexte du mouvement punk (Siouxie et Steve Severin faisaient partie des proches des Sex Pistols), mais a, dès ses débuts discographiques, marqué sa volonté d’aller au-delà de ce cadre, de proposer une musique aventureuse et créative. Lorsqu’ils signent avec Polydor en 1978, c’est en obtenant des garanties sur la maîtrise de leur son. Ca donne dès le premier single des résultats probants : « Hong Kong Garden » est un morceau aventureux, avec son xylophone, et couronné par la réussite dans les charts.

Avec d’autres succès commerciaux au compteur, « Happy House », « Christine », « Israël », Siouxie et ses Banshees entament l’enegistrement d’un quatrième Lp, « Juju ». C’est au cours de ces sessions que Siouxie et le batteur Budgie, son compagnon, décident de se lancer dans un projet parallèle, The Creatures. Un peu par hasard : une prise avec seulement la voix et la batterie leur donne l’envie d’explorer plus avant cette formule. Et d’aller plus loin dans l’exploration d’orchestrations et de sons nouveaux. Un premier EP de cinq titres atteint la 21ème place du top Uk…Il faut attendre cependant deux années pour découvrir un premier album, « Feast », en 1983. Une sortie qui bénéficie  de la renommée des Banshees : il fait la couverture des deux principaux magazines spécialisés britanniques, le New Musical Express et le Melody Maker, la même semaine. En sont extraits deux singles qui atteignent le top 20, « Miss The Girl » et « Right Now » (une reprise d’un titre du répertoire du crooner Mel Torme).

« Feast » a été enregistré à Hawaï : cet éloignement des studios londoniens est une manière de s’enrichir d’autres climats, de trouver des collaborations ponctuelles. Dans le premier album, un chœur de chanteurs hawaïens intervient. La formule sera renouvelée par la suite, en Andalousie, et au Japon, où les percussions de Budgie dialogueront avec celle d’un percussionniste local, Leonard Eto.

Le parcours des Creatures sera décousu, en marge de celui des Banshees. Un second album se fait attendre jusqu’en 1989. Le troisième mettra dix ans à voir le jour, en 1999. Pourtant, depuis 1996, l’épisode Banshees est clos. Et on imaginait alors une intensification du travail des Creatures, d’autant que Siouxie a alors créé son propre label.

Un quatrième album, enregistré au Japon, « Hai ! », sort en 2003. Ce sera le dernier : en 2007, la séparation de Siouxie et Budgie entrainera aussi la fin de The Creatures.

creatures

 

« Mad Eye Screamer » (1981) — « Right Now » (1983)

« Miss The Girl » (1983) — « Gecko » (1993)

« Standing There » (1989) — « Godzilla » (2003)