Sade – Une touche Soul-Jazz dans les 80’s

Posted: 17th février 2015 by leo in 80s

En février 1984, le premier single de Sade ne passe pas inaperçu. La voix est sobre mais efficace, élégante, le ton « jazzy » est dans l’air du temps. La New Wave est une notion suffisamment vague pour permettre  toutes les aventures musicales. Et en cette moitié des 80s, de plus en plus nombreux sont ceux qui vont se « nourrir » du côté du Jazz et de la Soul: Carmel, Working Week, Everything But The Girl, Blue Rondo A La Turk, Joë Jackson,…

C’est dans ce contexte que débarque un peu par hasard l’Anglo-Nigériane Helen Folasade Adu.Plus brièvement, Sade Adu. Au départ, c’est dans le domaine de la mode qu’elle tente de se lancer. Mode et musique sont fort liés dans le Londres du début des 80s.C’est en marge d’un concert de Spandau Ballet que la modiste présente ses premières créations. C’est donc assez naturellement qu’elle se retrouve embrigadée dans un projet musical, en 1981. D’autant que sa voix proche de la Soul, de la Bossa Nova impressionne. Sade devient le nom de ce groupe qui attire rapidement l’attention du label Epic. Un premier single sort début ’84: « Your Live Is King », produit par Robin Millar (« Eden » d’Everything But The Girl, Working Week,…). Ca fonctionne bien. Donc le passage à l’album s’impose: sorti au cours de l’été, « Diamond Life » fait un carton. En Grande Bretagne et en Europe, d’abord, puis quelques mois plus tard de l’autre côté de l’Atlantique. Au printemps ’85, le single « Smooth Operator », un titre qu’elle a écrit en 1981 (avec Ray St John), servi par une vidéo de Julian Temple, entre dans le top 10 du Billboard. Un album a suffit pour que Sade, le groupe et la chanteuse, s’imposent dans le paysage musical. En juillet, Sade est à l’affiche du Live Aid…

Les titres et les albums s’enchaînent: « Promise », fin ’85, à nouveau produit par Robin Millar, avec des titres comme « The Sweetest Taboo » et « Is It A Crime? », puis « Stronger Than Pride » en 1988. Un album qui la voit prendre en charge l’aspect production. Et élargir sa palette musicale. L’album « Love Deluxe », en 1992, arrive comme la clôture de cette première période. Suivent de longues périodes de silence: la chanteuse s’installe en Jamaïque, le groupe se fait discret. Jusqu’en 2000 et un premier retour: « Lovers Rock ». Toujours le son Sade, une touche de Reggae en plus. Et la satisfaction pour le groupe de voir que son absence ne l’a pas fait tomber dans l’oubli. Satisfaction renouvelée en 2010 avec « Soldier Of Love ». Parce qu’à nouveau il faut attendre de longues années pour que Sade ne propose une nouvelle production…A suivre: en 2020?

sade

 

« Your Love Is King » (1984) — « Smooth Operator » (1984) — « The Sweetest Taboo » (1985)

« Is It A Crime? » (1986) — « Paradise » (1988) — « No Ordinary Love » (1992)

« By Your Side » (2000) — « Soldier Of Love » (2010)