Le début des 90s, le son  « Madchester »…Happy Mondays et Stone Roses, bien sur, mais aussi, un peu moins exposés, les Inspiral Carpets. Un groupe qui a imposé, sur quatre albums, un son personnel…
La naissance des Inspiral Carpets remonte à 1983, à l’intiative du guitariste Graham Lambert et du chanteur Steve Holt. A eux se joint le claviériste Clint Boon. Et son orgue Farfisa qui deviendra la signature sonore du groupe. Au départ, les Inspiral pratiquent une musique inspirée par le Garage, la vague Punk, aussi, à laquelle s’ajoute une touche de Psyché qui va chercher ses sources du côté des Electric Prunes. Le personnel se met progressivement en place, et l’arrivée du bassiste Marty Walsh correspond à une orientation vers le son qui est en train d’émerger à Manchester, le « Madchester » et son côté dansant, psyché, détendu…Changement au chant Holt laisse la place à Tom Hingley. Le groupe a déjà à son actif quelques sorties : des démos, des EPs, qu’il a financés grâce à la vente de T Shirts portant son logo, une vache hallucinée et un slogan : «Cool As Fuck ». Vente « facilitée » parce qu’un étudiant d’Oxford a été sanctionné pour l’avoir porté. Et que l’affaire a été médiatisée. Les Inspiral Carpets sont tenaces : ils ont créé leur propre label, Cow, et finissent attirer l’attention. John Peel leur consacre une de ses « sessions ». La dynamique est lancée, ils entrent, timidement, dans les charts, et sont finalement signés par Mute.

Printemps 1990 : c’est le premier album, « Life ». Il atteint le top 2 anglais. Les singles fonctionnent : « This Is How It Feels » atteint la 14ème place. Le groupe passe à Top Of The Pops, il part en tournée. Avec dans son personnel de roadies, un jeune homme dont on reparlera plus tard : Noël Gallagher…Les albums s’enchainent : « The Beast Inside » (91) puis « Revenge Of The Goldfish » au cours du printemps 1992. Le single « Dragging Me Down » est n°12 en Angleterre, et le groupe a maintenant élargi sa notoriété au niveau international. Pourtant les ventes stagnent : la vague « Madchester » perd de son impact. Les mancuniens se recentrent vers un son plus Garage – une retour à leur son originel, en fait – et sortent en 1994 l’album « Devil’s Hopping » : le quatrième qui sera aussi le dernier. Après la parution d’une compil en 95, Mute rompt le contrat. Et rapidement le groupe met fin à ses activités.

Dix ans plus tard, en 1983, les musiciens se retrouvent pour une « seconde carrière », plus sporadique: la sortie d’un titre datant de 1995, des compilations qui sont autant d’occasions de tournées… En 2011, les choses redeviennent plus concrètes: à l’occasion du retour de son chanteur des débuts, Stephen Holt, le groupe annonce qu’il va plancher sur du nouveau matériel. Et de fait, au cours du printemps 2012 sort « You’re So Good To Me », single qui marque la mise en route de l’enregistrement d’un nouvel album. Qu’il faudra attendre jusqu’en 2014: c’est en octobre dernier que parait, chez Cherry Red, un album sobrement intitulé « Inspiral Carpets ». Vingt ans après son prédécesseur, « Devil Hopping »…Le dernier single en date, « Let You Down », est sorti en janvier…

inspiral carpets

 

« Let You Down » (2015) — « Move » (1989) — « This Is How It Feels » (1990)

« She Comes In The Fall » (1990) — « Caravan » (1991)

« Dragging Me Down » (1992) — « Uniform » (1994)

« You’re So Good For Me » (2011)