Coup de projecteur sur un duo scandinave qui semble préférer la discrétion à la surexposition, Kings Of Convenience…Alias Erlend Oye et Eirik Glambek Boe, deux norvégiens ( de Bergen, dans l’Ouest) qui se sont rencontrés sur les bancs de l’école primaire. Les deux copains ont partagé les mêmes découvertes musicales et ont décidé de s’y mettre eux-mêmes. Dans un éphémère groupe, d’abord, puis en duo. Un duo guitares-voix pratiquant un mélange de pop et de folk extrèmement mélodique. Leurs références: un autre duo, Simon & Garfunkel, et le groupe Belle & Sebastian.

Les deux norvégiens n’ont pas été très productifs, mais ils ont au long de trois albums livrés quelques belles mélodies de la décennie 2000.

Après avoir végété un certain temps, ils gagnent Londres et réalisent un premier album en 2001. Ils se produisent régulièrement en public, et il faut attendre 2004 pour découvrir l’album suivant, « Riot On An Empty Street », dont un extrait, « I’d Rather Dance » ,tourne bien sur MTV. En parallèle, Erlend Oye développe un autre projet, The Whitest Boy Alive, basé à Berlin, qui sortira deux Lps plus Dance, mais toujours très cool. 

Nouvelles tournées, et nouvelle attente d’un éventuel album. On s’interroge sur le futur du groupe qui finalement publie  » Declaration Of Dependence » en 2009. Avec le très réussi « Boat Behind ». Depuis lors, plus rien. Le site web du groupe reste d’ailleurs bloqué sur cette année 2009. Récemment, en Australie, et parlant plus précisément de son second groupe, The Whitest Boy Alive, Oye a clairement exclu la sortie d’un album en 2012. Reste à voir si ça vaut aussi pour King Of Convenience.

I’d Rather Dance With You 2004

Boat Behind 2009

Toxic Girl 2001

Mrs Cold 2009

The Whitest Boy Alive – High On The Heels 2009

The Whitest Boy Alive – Live à Monterrey 2011