The Cars – Un parcours écourté…

Posted: 10th août 2014 by leo in 70s, 80s

 

L’annonce de la sortie d’un nouvel album de Weezer a ramené dans l’actualité musicale une vieille connaissance, Ric Ocasek. Déjà à la production des albums « bleu » (1994) et « vert » (2001) du groupe, il rempile pour ce nouveau disque. Ocasek est un nom qui nous ramène à la fin des 70s: il était le chanteur-guitariste-songwriter des Cars. Un groupe phare de la période qui a suivi l’épisode punk. Et qui a plutôt mal géré son parcours…

Nombreux sont les groupes qui ont profité des portes ouvertes par le mouvement punk pour se faufiler et se ménager une place dans le paysage musical. The Cars fait partie de ceux là. Les américains n’ont pas le profil d’un pur groupe punk. Ils ont un passé musical, court mais formateur, leur musique est moins basique, et se révèlera même au fil de leur parcours de plus en plus élaborée, laissant une belle place aux claviers.                          Mais en 1977, ils sont d’autant plus associés à la vague punk qu’ils apparaissent comme des nouveaux arrivants –condition essentielle pour un groupe punk- , que leur musique est tendue, que  leur nom est cinglant, avec l’habituel article « The »…Donc les Cars bénéficieront de la curiosité positive qui accueille les groupes de cette « nouvelle vague »…

En fait, Ric Ocasek (chant, guitare) et Benjamin Orr (chant, basse) ont participé à divers projets dans la région de Boston dès le milieu des 70s. Ils créent The Cars en 1976, avec Greg Hawkes aux claviers, et David Robinson à la batterie. Le groupe se constitue un répertoire qu’ils proposent à l’occasion de nombreux concerts. Une démo de « Just What I Needed » éveille l’intérêt d’un animateur  radio qui passe régulièrement le titre et le fait connaître. Ce qui attire l’attention du label Elektra : le groupe est signé et le morceau devient leur premier single. Ce morceau efficace séduit d’emblée le public : il entre dans le top 20 aussi bien aux Usa qu’en Angleterre…Belle rampe de lancement pour un premier album couronné de succès. Dont seront extraits « My Best Friend’s Girl », top 3 UK, et « Good Times Roll ». Un nouvel album sort dans la foulée, “Candy-O”. Avec en 1979 les singles “Let’s Go” et “It’s All I Can Do”.

A partir du troisième Lp, les Cars proposent un répertoire plus élaboré, moins rude. L’impact du groupe marque le pas. Mais les choses redémarrent de plus belle en 1982 avec « Shake It Up » dont est extrait le single « Since You’re Gone ». L’album se classe 14ème dans le Billboard.                           S’ensuit une longue tournée puis, curieusement, les Cars ne profitent pas de leur avantage et font une pause. Ils se consacrent à des projets personnels. Jusqu’en 1984, quand sort « Heartbeat City ». Leur plus grand succès commercial. Les singles se succèdent dans les charts : « You Might Think » (sacré meilleur clip de l’année pour MTV), « Magic » (top 12 Us), « Hello Again », et « Drive » (3ème aux Usa, 4ème du top Uk). Le groupe est à l’affiche –c’est une sorte de consécration- du  Live Aid en 1985,  un best of paraît…Et de nouveau, assez bizarrement, le groupe fait un break alors qu’il est enfin entré dans « la cour des grands »…Un sixième album sort en 1987. Mais l’enthousiasme du public est retombé, il n’obtient qu’un succès réel mais modeste, sans rapport avec « Heartbeat City ». En février 1988, le groupe tire sa révérence. La suite, ce seront des projets solos, des périodes de silence complet, une formule « The New Cars » réunissant deux anciens membres et Todd Rundgren, et de régulières rumeurs de reformation. De fait les Cars se retrouveront en 2010, le temps de sortir un album en 2011. Sans leur claviériste, disparu entretemps…Ocasek, à côté d’un parcours solo, s’est aussi illustré comme producteur, notamment pour No Doubt, Wannadies, Nada Surf. Et bien sur Weezer: il produit leur nouvel album, et travaille aussi sur le prochain Cribs…

sans-titre (28)

« Just What I Needed » (1978) — « My Best Friend’s Girl » (1978) — « Shake It Up » (1981)

« Since You’re Gone » (1982) — « You Might Think » (1984) — « Magic » (1984)