X Mal Deutschland – Gothic allemand…

Posted: 20th juillet 2014 by leo in 80s

 

Un petit tour dans les 80s allemandes, histoire d’y (re)découvrir un des rares groupes qui a réussi à exporter ses productions: X Mal Deutschland. L’identité allemande est clairement affirmée. Identité féminine, aussi: au début, la chanteuse Anja Huwe est entourée de quatre musiciennes. Le projet nait en 1980 à Hambourg: on est dans les cadre de ces années placées sous le signe du Post Punk et de la New Wave, des termes un peu fourre-tout. X Mal Deutschland propose un Rock qui s’inspire de la Cold Wave, de Siouxie en particulier, et qui s’inscrit dans le mouvement Gothic naissant. Les prestations des Allemandes sont fort théâtrales. Une particularité germanique partagée avec leur (presque) compatriote Nina Hagen…

Les premiers pas sont plutôt timides: un premier single, « Incubus Succubus » n’a guère d’impact dans leur pays. C’est une série de concerts en Angleterre qui va servir de déclic: X Mal Deutschland se produit en première partie d’une tournée de Cocteau Twins en 1982. Et se retrouve enrôlé dans l’écurie du jeune et dynamique label 4AD. Qui sort le premier album du groupe en 1983, « Fetisch ». Le disque, pourtant essentiellement chanté en allemand, se ménage une place dans le chart Indie anglais. Les singles « Qual » et « Incubus Succubus II » connaissent un beau parcours…X Mal Deutschland sortira encore quelques albums au cours des 80s, dont un produit par Hugh Cornwell des Stranglers. Mais le groupe s’essouffle, le line up change… En 1987, les dernières musiciennes qui accompagnaient Anja Huwe depuis le début quittent l’aventure. Huwe, avec une équipe reconstituée un peu artificiellement, tentera encore un album en 1989. En essayant d’élargir son public, sans réelle réussite. Et en 1990, l’aventure se referme…

sans-titre (10)

« Qual » (1983) — « Incubus Succubus » (live 1983) — « Mondlicht » (1984)

« Matador » (1987) — « Sickle Moon » (live 1986) — « Dreamhouse » (1989)