The Jam – La première aventure de Paul Weller

Posted: 9th juillet 2014 by leo in 70s, 80s, Punk

The Jam est un groupe associé étroitement au mouvement punk anglais de la seconde moitié des 70s, mais le groupe possède une vision musicale un peu différente de celle de ses « confrères ». Le trio- Paul Weller, Bruce Foxton et Rick Buckler- s’est formé au départ sur la base d’un intérêt commun  pour le Rythm’n Blues et pour la vague Mod anglaise de la moitié des 60s (Kinks, Who, Small Faces,…). Et ils combinent cette influence avec celle du punk naissant. Tout va très vite: dès 1977 ils sont signés par Polydor et sortent deux albums à quelques mois d’intervalle, en mai et novembre. Le groupe se retrouve immédiatement dans le haut de la hiérarchie des groupes punk/new wave. Jam tourne en Angleterre, Hollande, Scandinavie, sur le continent, aux Usa, puis se remet directement à l’écriture d’un nouvel album. Ce sera « All Mod Cons ». Le trio y laisse transparaitre plus clairement sa diversité d’inspiration: « English Rose » n’a rien d’un morceau punk, « David Watts » est une reprise d’un morceau écrit par Ray Davies pour les Kinks,…Le titre, « All Mod Cons », abréviation de l’expression commerciale « all modern conveniences », « tout le confort moderne », est un clin d’oeil qui permet de glisser le terme « mod ».

The Jam a atteint la maturité, le succès est au rendez-vous, singles et albums se retrouvent en haut des charts. Un succès qui ne se démentira pas avec les trois Lps suivants, en 79, 80 et 82. Mais fin 82 c’est la surprise: le trio annonce sa séparation . Seul Paul Weller fera encore l’actualité par la suite, au sein du Style Council, puis en solo.  Il est aussi à noter que 30 ans après sa disparition, le groupe londonien reste toujours aussi populaire en Angleterre. Et qu’à travers Weller, il est toujours une référence importante pour de nombreux jeunes groupes…

sans-titre

« Down In The Tube Station At Midnight » — « David Watts » — « English Rose »

« In The Crowd » — « Mr Clean » — Live @ Old Grey Whistle Test, 1978